Notre veille

Article

Facebook rajoute une option nouveau-né

Article Conseil

« Lisa attend un bébé »: voilà le nouveau genre d'infos que vous allez pouvoir lire sur votre flux d'actualités. Facebook vient, en effet, de rajouter cette option dans les « évènements marquants » que vous pourrez partager avec le reste du monde. On vieillit, le réseau social aussi. Au début, vous retrouviez des amis perdus de vue, vous partagiez des photos de soirée, vous adhériez à des groupes d'intérêt philosophique... Puis , petit à petit, Facebook a fait en sorte que vos informations prennent un caractère de plus en plus personnel en mettant en avant vos intérêts, ce que vous aimez, qui vous aimez, à quel point vous l'aimez. Le coup du bébé était donc une suite logique. On imagine déjà ceux qui vont s'en donner à coeur joie dans le partage de détails croustillants. Pour ceux qui traversent la crise des 25 ans, c'est encore un coup dur: alors qu'ils tentent désespérément d'ôter les identifications sur les photos de la soirée de la veille, leur amour d'enfance s’apprête à devenir parent. Mais essayons de voir les choses du bon côté, vous allez pouvoir alimenter votre Tumblr répertoriant les prénoms les plus improbables de la décennie (et il y en a beaucoup). Car, oui, les futurs parents peuvent partager prénom, sexe de l'enfant, lieu de naissance, nom de l'autre parent, photos et autres. Désormais, à côté des rappels pour les anniversaires de vos amis, vous aurez un rappel naissances ! On se demande où le réseau social va s'arrêter... D'ailleurs, en observant les différents champs dans les « évènements marquants », j'ai, pour ma part, fait plusieurs découvertes: le coup du « nouvel animal de compagnie » par exemple (ne râlez pas, vous allez pouvoir vous fournir en photos lolcats). Mais, ce qui m'a choquée,  c'est l'évènement « perte d'un être cher », je trouve qu'il y a certaines limites à ne pas franchir. Dans tous les cas, l'option nouveau-né devrait ravir les marques de couches-culottes. En termes de ciblage publicitaire, les futurs parents constituent une véritable mine d'or, on se doute bien que Facebook ne tardera pas à l'exploiter...
Chargement