Notre veille

Article

RankBrain, ou l’intelligence artificielle intégrée à l’algorithme de Google

Article SEO

Dans une interview accordée au magazine Bloomberg, Google a annoncé l’utilisation d’une intelligence artificielle, directement intégrée à son algorithme. Mais quel est le rapport avec le moteur de recherche le plus utilisé dans le monde ? En quoi consiste RankBrain, et quel est son impact sur les pages de résultats ? RankBrain, un nouveau critère de référencement ? Comprenant déjà plusieurs centaines de facteurs ou signaux différents, l’algorithme de Google devient encore plus complexe et précis grâce au RankBrain qui fait bel et bien son entrée sur cette longue liste. D’après Google, ce nouveau critère est intégré à son algorithme et déployé depuis le début de l’année 2015, partout dans le monde. Il ne s’agit pas là d’un test mais bien d’une véritable amélioration de l’algorithme. Mais que peut apporter une intelligence artificielle aux internautes et à Google ? Il s’agit avant tout d’une I.A qui fonctionne en apprentissage automatique, c’est-à-dire qui apprend elle-même à reconnaître certains mots, certaines expressions ou tournures de phrases. Plutôt que de suivre les règles déjà établies de l’algorithme, RankBrain est censé mieux interpréter des requêtes complexes ou ambigües, assez longues et peu précises. C'est notamment le cas lorsqu'un internaute effectue une recherche sans avoir beaucoup d’informations, ou bien quand il utilise la commande vocale sur mobile ou tablette, comme le fameux « OK Google ». Typiquement, il s'agit du style de question qu'un internaute pourrait poser à une autre personne. Ces questions ont tendance à être mal ou moins bien interprétées par les machines, c’est là que RankBrain entre en jeu. L'outil de Google est en effet capable de « deviner » ce que demandent les internautes. Chaque jour, 15% des requêtes tapées sur Google n’ont jamais été recherchées auparavant. Devant ce nombre de nouveaux termes de recherches, tournures de phrases, RankBrain intervient pour afficher les meilleurs résultats possibles. Et ce, malgré l’absence de données ou d’historiques sur les nouvelles requêtes des internautes, qui comprennent toujours plus de nouveaux mots ou combinaisons de mots. Quel impact sur le SEO ? Comme expliqué précédemment, RankBrain fait déjà partie intégrante de l’algorithme de Google et ce changement n’a pas du tout été remarqué. RankBrain est principalement axé sur la sémantique et la compréhension des requêtes, bien qu’une mise à jour de l’algorithme de Google traite déjà ce point (il s’agit d’Hummingbird, lancée en 2013). Pour rappel, cette mise à jour globale de l’algorithme de Google porte sur la pertinence du contenu des pages web : une meilleure interprétation des groupes de mots, phrases et paragraphes, afin de retourner de meilleurs résultats dans les moteurs de recherche. Au final, cela n’impacte pas vraiment les requêtes à fort volume de recherches ou composées d’un ou deux mots-clés : à l’inverse de longues et complexes requêtes, elles sont déjà largement connues par Google et ne nécessitent pas de traitement particulier. Toutefois, il ne faut pas ignorer l’arrivée de RankBrain en tant que critère de référencement, même si son impact est plus que discret pour le moment. L’intégration d’intelligences artificielles à l’algorithme de Google laisse cependant supposer que son application sera certainement élargie à d’autres domaines, comme la détection de spam, de contenu dupliqué ou spinné, etc. ; des domaines dans lesquels les machines excellent. Fruit d’un intense programme de Recherche et Développement, RankBrain intègre donc l’algorithme de Google pour apporter de meilleures interprétations aux requêtes des internautes. Une amélioration bienvenue notamment devant l’augmentation de l’utilisation des fonctions de commandes vocales des mobiles et tablettes. Sans oublier le nombre impressionnant de termes de recherches n’ayant jamais été saisis auparavant. D’une manière générale, l’introduction du RankBrain s’est faite silencieusement et en douceur. Au niveau du référencement naturel, aucun changement n’a été observé. Ce nouveau critère est pourtant bien intégré à l’algorithme et il est clair qu’il faudra le surveiller avec attention. Nul doute que de nouvelles utilisations de l’intelligence artificielle sont à prévoir du côté de Google.
Chargement