Notre veille

Article

Noms de domaine : une révolution permanente

Article

Au moment de leur création les noms de domaine n’étaient composés uniquement de chiffres, de tirets et de lettres appartenant à l’alphabet latin. Cette spécificité a d’ailleurs parfaitement été intégrée par l’ensemble des internautes. L’ICANN (la Société pour l'attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet) a cependant voulu rendre Internet plus accessible aux personnes n’utilisant pas les caractères latins dans leur langue nationale et a décidé de créer les noms de domaine internationalisés, plus couramment appelés IDNs. Ces noms de domaine internationalisés comprennent les lettres accentuées courantes dans de nombreuses langues européennes, ainsi que d'autres caractères n'appartenant pas à l'alphabet latin. Ex : niño.com, عربي.com, ろば.com. Plusieurs registres de noms de domaines autorisent aujourd'hui les noms de domaine internationalisés, par exemple, le .com, .net, .org, .info, .biz, .de, .es, … et très prochainement cela sera le cas du .bg (Bulgarie) et du .eu (Union Européenne). Les IDNS en .bg (Bulgarie) Depuis le 5 septembre, le registre bulgare accepte les caractères cyrilliques suivants : б, г, д, ж, и, й, л, п, ф, ц, ч, ш, щ, ь, ъ, ю, я. L’introduction de ces IDNs fera l’objet de période préliminaire de réservation appelée "Landrush" s’étalant du 5 septembre 2009 au 4 décembre 2009. Cette période permet aux ayants-droits qui le souhaitent de réserver leur nom de domaine avant l’ouverture totale du 5 décembre où la règle du premier arrivé, premier servi s’appliquera. Vanksen conseille donc aux entreprises ayant des intérêts présents ou futurs en Bulgarie d’enregistrer le nom de domaine équivalent à la raison sociale de la société ou à la marque couvrant la Bulgarie car cette ouverture devrait connaitre un vif succès. Les IDNS en .eu Le 10 décembre 2009, les noms de domaine en .eu (Union Européenne) accepteront les caractères accentués (IDN). Il n’y aura pas de période "Sunrise" (période de réservation) pour les ayants-droits (marque etc.). C’est la règle habituelle du premier arrivé, premier servi qui régnera dès la date de lancement. La création d’IDN pour les pays utilisant des écritures différentes du latin me semble être une véritable avancée, je m’interroge cependant sur l’utilité de cette ouverture pour les noms de domaine en .eu. Même si les IDNs en .eu aideront les Grecs et les Bulgares à disposer d’un site en .eu, la création des noms de domaine en .eu a pour but la distinction des sites à finalité européenne. Or, à quoi bon avoir un nom de domaine en .eu en alphabet grec si les internautes étrangers de l’Union européenne ne disposent pas de claviers adaptés pour taper l’adresse dans le navigateur ? Seules les marques très célèbres disposant d’accents devraient enregistrer leur équivalent en .eu à titre de protection, je pense notamment à Nestlé, Lancôme, L’Oréal etc. Si vous souhaitez plus d’informations quant aux tarifs et conditions d’enregistrement de ces extensions, n’hésitez pas à nous contacter.
Chargement