Notre veille

Article

Obama, McCain et la bataille de Google Adwords

Article

Les moteurs de recherche jouent un rôle toujours plus important dans la grande course à la présidence américaine. Google, en particulier, est depuis longtemps l’objet de toutes les attentions d’Obama et McCain avec des dépenses Adwords (le programme publicitaire de Google) qui se comptent en millions de dollars. Adwords utilise les mots-clés pour distribuer les annonces publicitaires de façon ciblée vers les internautes à la recherche d’informations déterminées. Quand un internaute recherche un mot-clé, il voit apparaître en haut et à droite de la page Google des annonces sponsorisées sur le thème/mot recherché. A titre d'exemple, ces dernières semaines, les Américains, par peur de la grande crise bancaire (cf. la faillite récente du colosse Lehman Brothers), ont beaucoup tapé l'expression « crise économique » dans Google News. Pour cette élection, le candidat Démocrate autant que le Républicain, font ainsi un large usage de cet instrument normalement utilisé pour promouvoir une marque ou un produit/service. Toujours grâce à Adwords, les recherches de "Barack Obama" effectuées dans différents Etats affichent un lien vers une page promotionnelle d’Obama sur laquelle il ne se prive pas de critiquer la ligne politique de McCain. Comme l’explique Peter Greenberger, responsable de Google pour les publicités électorales, ce genre de publicité a augmenté de façon exponentielle au cours de la dernière année. En une seule semaine (en février), Obama a investi en Adwords autant que l’actuel président George W. Bush et le sénateur John Kerry lors de la course à la Maison blanche de 2004. Durant ce même mois de février, Obama aura ainsi dépensé 1 million de dollars!

McCain n’est pas en reste même si son adversaire l’a accusé de ne pas savoir écrire d'e-mail. Le Républicain s’est tourné vers une société de marketing électoral de Washington (la Connell Donatelli) dont le « Chief Internet Strategist » est un grand fan des Adwords. Ce qui explique pourquoi son client McCain a lui aussi eu recours aux achats de mots-clés depuis le début de la campagne. Mais ces achats ne se limitent pas aux simples noms des candidats. Ceux-ci font aussi référence aux questions plus « chaudes », telles que le prix de l’essence ou la guerre en Irak. Une manière pour chaque candidat de mettre en avant ses différences de points de vue et de mieux communiquer auprès de leurs électeurs potentiels.

Les conseillers de McCain ont voulu investir sur le nom de « Joe Biden » (possible Vice président d’Obama en cas de victoire démocrate). En recherchant des informations sur lui, l'internaute pouvait ainsi, au travers d'un lien sponsorisé, visionner une vidéo où le même Joe Biden critiquait Obama.

Pour le moment, les mots clés les plus utilisés sont ceux liés à la crise financière qui frappe l’Amérique. Les coûts des Adwords, d'après les experts, sont cependant bien inférieurs à ceux d’une campagne de marketing directe « normale » couplée à du bannering placé sur des des site web à fort trafic. Les candidats doivent en effet payer à Google une somme variable et uniquement dans le cas où un internaute clique sur un lien sponsorisé. A titre d'exemple, un lien sponsorisé "Obama" coûte, pour un seul jour, entre 150 et 240 $. McCain s'en sort encore mieux (ou moins bien, selon...) avec un coût compris entre 250 et 470 $.

La bataille pour la Maison Blanche se déplacera-t-elle de plus en plus sur internet ?

Source:

Chargement