Notre veille

Article

SEO et web sémantique : prêts pour la revanche de l’éditorial ?

Article SEO

Le web est rempli de données que l’internaute ne voit pas et qui servent pourtant à trouver et partager l’information. Quelles sont ces données et pourquoi sont-elles aussi importantes pour le SEO ? La grande mission de Google, c’est de rendre l’information accessible à tous. Pour pouvoir au mieux répondre aux questions qu’on lui pose, le moteur de recherche doit d’abord réussir à comprendre les informations de la toile. Quelles sont ces données invisibles, appelées web sémantique, qui favorisent la compréhension des contenus ?
  • les langages de balisage (ex. HTML, XML)
  • les Méta-données (ex. Title et Description d’une page)
  • les Microformats (ex. Rich Snippets, Open Graph).
Même si vous ne connaissez pas ces structures, elles vous servent tous les jours ... Balises HTML : quand les mots ne suffisent pas … Le contenu d’une page web est structuré grâce à l’utilisation de balises parmi lesquelles les plus importantes sont celles qui hiérarchisent les titres. Tout le monde maintenant connaît le HTML de près ou de loin ; mais savez-vous réellement à quoi il sert ? Toutes les parties d’un texte ne se valent pas : le titre donne le sujet général, le premier paragraphe sert de résumé, les sous-titres annoncent le thème du paragraphe qui suit … Commencer par inclure les bons mots dans votre contenu est essentiel. Il faut cependant structurer les titres à l’aide de balises html pour : -          qu’il soit facilement lisible pour nous, les internautes -          permettre aux moteurs de comprendre et structurer l’information [caption id="attachment_28683" align="alignnone" width="523"] Un texte bien structuré[/caption] Ainsi, un mot-clé dans un titre aura plus d’importance qu’un mot-clé dans un paragraphe. Tout cela donne une vision claire au moteur du thème traité par la page… et plus il est clair pour Google, plus il estimera votre page qualitative et pertinente ! L'importance des mots-clés réside donc aussi dans leur balisage sémantique, qui avait été laissé pour compte au profit de l’efficacité du design, au temps pas si lointain des sites graphiques et de la technologie flash. Depuis que se positionner dans les moteurs de recherche fait l’objet d’une lutte sans merci, la sémantique a repris le contrôle du web ! Images, sons, vidéos ? Comment un moteur [= un robot qui ne voit que du texte] pourrait-il comprendre des images, des sons, des vidéos ? Les éléments multimédias lui sont invisibles. Nous recherchons pourtant tous les jours typiquement des vidéos, photos, musiques … [caption id="attachment_28685" align="alignnone" width="530"] Le moteur n’apprécie pas les images[/caption] Ici encore, le HTML est notre allié. Une image peut être attribuée d’un titre ou d’un texte alternatif pour les synthétiseurs vocaux, lorsque l’image ne s’affiche pas ou qu’elle met du temps à charger par exemple [les internautes du temps d’Internet Explorer 6 et des modems 56K s’en souviendront]. Et bien entendu, nommer un fichier “bébé-hérisson-de-tanzanie.jpg” sera bien plus utile que “img254055108.jpg”. C’est donc aussi utile aux moteurs qu’à nous, les internautes. Métadonnées Voici un exemple de méta-données telles qu’elles apparaissent dans une page de résultat de recherche : Le titre et la description d’une page n’apparaissent cependant pas par magie dans les pages de résultat. On ne les voit pas lorsqu’on navigue sur la page elle-même, elles sont bien cachées dans le code source de la page :   Microformats Les microformats sont des balises implémentées dans le code source des pages. Par exemple les Rich Snippets, tels que ceux qui permettent l’affichage d’une image ou de notes sous formes de petites étoiles directement dans les pages de résultats Google, sont réglementés par l’organisation schema.org, une collaboration entre Google, Yahoo! et Microsoft. Dans les pages de résultats Google, les Rich Snippets et le Knowledge Graph Les pages de résultat des moteurs ont bien évolué depuis leur création. Nous avons aujourd’hui beaucoup plus d’informations à disposition pour nous permettre de trouver l’information recherchée encore plus rapidement. On voit ici en un coup d’œil: le chemin vers la page, des petites étoiles pour la note, une photo et même le temps que prend la recette ! Le petit dernier des Rich Snippets qui a fait sensation est un moteur de recherche interne au site mais disponible depuis la page de résultat Google : Mais Google va encore plus loin et va chercher des informations directement dans le contenu des pages web pour les afficher dans ses pages de résultats … sans toujours faire un lien vers le site d’où émanent ces données. Par exemple, reprendre dans l’encart de présentation du film la note donnée par Allociné et IMDB pour un film donné, que ces sites ont balisé grâce au balisage <meta itemprop="rating"> : Facebook et Twitter aussi ... Google n’est pas le seul à utiliser les micro-données : par exemple, les réseaux sociaux. Une page web en l’état n’est pas partageable sur les réseaux sociaux, qui utilisent chacun un format spécifique. On utilise donc l'Open Graph pour partager sur Facebook : Et les Twitter Cards pour … Twitter : Tout l’intérêt des micro-données est dans l’accessibilité de l’information : une image qui attire le regard, un titre visible du premier coup d’œil, savoir de quoi parle l’article sans cliquer, bref : naviguer au plus vite. Les moteurs de recherche ont simplement calqué leur compréhension du web sur les leviers de compréhension d’une information par le cerveau humain, en rendant l’essentiel plus visible. Vers l’infini et au-delà des mots Les données invisibles sont partout et bien utiles ! Elles structurent de plus en plus les informations qui circulent sur le web et c’est tant mieux ! Le balisage, les métadonnées et les micro-données sont en expansion sur tous les supports et usages. On les utilise pour déterminer sur quel type d’appareil vous regardez une page web, où vous vous situez, avec quel navigateur… Elles sont utiles  à Google pour mieux comprendre l’information et trouver de nouveaux moyens de la présenter. Grâce à elles, le travail des référenceurs évolue et s’enrichit de nouveaux critères pour favoriser la compréhension du contenu par les moteurs. L’enrichissement en micro-données est un levier d’avenir qui va devenir incontournable pour favoriser sa visibilité web, alors, même si on ne les voit pas, il faut penser à elles et en prendre soin !  
Chargement