Notre veille

Article

SPORE - EA GAMES : lorsque l'UGC tourne mal

Article Projets

Peut-être avez vous entendu parler de ce nouveau jeu créé par Electronics Arts et qui fait parler de lui sur le web: Spore ? Il s'agit en fait de la démo du nouveau jeu vidéo très attendu de Will Wright (l'inventeur des "Sims"). Le jeu permet en quelques clics de créer de drôles de créatures, en définissant leur apparence physique mais aussi leur personnalité, et de les voir s’animer dans des mondes en 3D. En fait, ce module de démo a été mis sur internet afin de faire patienter les internautes pendant les derniers réglages de la version définitive. Les créateurs ont donc trouvé un moyen astucieux de communiquer sur le jeu, en pariant sur l'UGC (User Generated Content), ce qui leur a permis d'accroître la notoriété du jeu... pas bête du tout... Petit rappel : l'UGC en français désigne le "contenu généré par les utilisateurs", mais plus précisement l'ensemble des moyens (ou des medias) dont le contenu est principalement produit, ou directement influencé par les utilisateurs finaux. Par ailleurs, donner une partie du contenu au public est un excellent moyen de communiquer car le consommateur a la possibilité de voir et d'essayer le produit qu’il va pouvoir acheter plus tard... Vous en avez marre de votre planète ? Spore, c'est votre univers. Il vous permet de créer votre propre personnage, des tribus, des civilisations et même un monde entier avant de partir explorer le "cosmos". Vous pourrez par exemple commencer en phase "cellule" et faire évoluer une espèce cellulaire aquatique qui deviendra une espèce douée de sensibilité. Si vous le souhaitez, vous pouvez fonder des tribus et des civilisations sur plusieurs planètes. L'évolution de votre univers dépend totalement de vous, vos seules limites étant votre imagination et votre curiosité. On peut bien le dire, le jeu Spore est un véritable phénomène en lui même. Le seul concept de l'atelier de création de sa créature a été très bien pensé. Grâce aux outils disponibles, vous pourrez dessiner et personnaliser tous les éléments de votre univers : créatures, véhicules, bâtiments et même soucoupes. Spore a beau être jouable uniquement en solo, vos créations et celles des autres joueurs sont partagées automatiquement et s'affichent dans votre galaxie et dans les leurs. Résultat : une infinité de mondes à explorer. Par ailleurs, le jeu possède une fonctionnalité permettant de transférer ses créations sur des sites de partage de vidéos tels que Youtube ou Dailymotion. Un excellent concept... mais pas du goût de tous. Ce que n'avaient pas prévu les créateurs de ce jeu, ce sont les possibles dérives de l'UGC. Il n'avaient pas prévu par exemple que certains internautes détourneraient l'utilisation principale de cette plateforme à des fins quelque peu discutables... En effet, certains joueurs se sont amusés a créer des personnages à caractère pornographique (des "Sporn", contraction des mots "Spore" et "Porn" en anglais) puis les ont diffusés sur Youtube. Ce qui n'a pas fait rire Electronic Arts. L’éditeur de jeux refuse qu’on utilise son outil pour créer autre chose que d'innocentes petites bêtes. Selon lui, cette pratique viole les conditions d’utilisation du site. Il est en effet interdit de « transmettre ou faciliter la distribution de contenus nuisibles, injurieux, racistes ou ethniquement offensant, vulgaires, sexuellement explicites,... ». N'en déplaise à Electronics Arts, ces Sporn ont en tout cas créé un joli buzz autour du jeu: plus de 800 000 personnes ont rejoint la communauté Spore, et plus de 2 millions de créatures ont été créées et partagées. Au final, on peut se demander si ces Sporn sont une publicité si mauvaise pour E.A. ?
Chargement