Notre veille

Article

3 tendances technologiques à venir

Article Conseil

C’est devenu une tradition, chaque année IBM dévoile ses cinq prédictions concernant les tendances technologiques pour les années à venir, appelées les « 5in5 ». Révélées début décembre,  ces grandes tendances sont placées sous le signe des technologies intelligentes. Nous avons voulu vous en présenter trois qui nous paraissent incontournables.
  • Première tendance : Des salles de classe intelligentes
S’il y a bien un domaine qui demeure relativement imperméable aux nouvelles technologies, c’est l’école. Le programme Pisa a récemment démontré que le système scolaire était en crise et qu’il était victime d’une certaine désaffection de la part des élèves. Dès lors, n’est-il pas temps de réévaluer les méthodes d’éducation et d’apprentissage ? Parmi les innovations notables relatives à l’éducation, on pense d’abord aux MOOCs (cours en ligne ouverts à tous) qui ont rendu celles-ci largement accessibles grâce notamment à la généralisation des connexions Internet. On pense également aux éditeurs qui proposent davantage de contenu immersif et interactif. Enfin, les nouvelles technologies mobiles offrent les possibilités d’un apprentissage de tous les instants et ce, à peu près partout. Mais ces innovations restent trop inconsistantes quand on pense aux possibilités qu’offre le digital. IBM s’emploie donc à mettre au point des solutions susceptibles de répondre aux attentes de l’élève. Si la perception de l’école a changé pour cette nouvelle génération, IBM entend bien y remédier en proposant du contenu riche, interactif et engageant. Par exemple en introduisant la gamification dans les processus cognitifs. Ces classes hyper-connectées permettraient de collecter dans le cloud des informations sur la qualité, la vitesse et la direction que prend l’apprentissage avant - et c’est là l’important - de tirer des enseignements. Sur le long terme, les informations récoltées pourraient informer l’enseignant  sur le parcours de ses élèves de façon à ce qu’il puisse ensuite dispenser des programmes personnalisés. Par exemple, elles permettraient d’identifier les enfants en difficulté et leur fournir en conséquence un programme de rattrapage avec davantage d’exemples ou d’exercices. A l’inverse, un enfant précoce se verra offrir la possibilité d’approfondir une matière où d’aller simplement plus loin. C’est ici que le tagging prendrait tout son sens puisqu’il permettrait à l’enfant de naviguer de sujet en sujet et consommer une information sans qu’il ait même à la rechercher. Quand on sait que les entreprises recherchent des profils de plus en plus spécialisés, faire naître des vocations et permettre de développer des savoirs dès le plus jeune âge est loin d'être une idée stupide.
  • Deuxième tendance : Dans un futur proche, l’achat local prendra le dessus sur l’achat en ligne
Avec l’avènement du e-commerce, beaucoup de commerces traditionnels ont observé de fortes baisses de fréquentation et ont vu leur chiffre d’affaire s’écrouler. Comment, dès lors, les détaillants peuvent-ils faire face aux mastodontes du commerce électronique que sont Amazon, PriceMinister, etc. ? Leur salut se situera dans leur capacité à conjuguer les aspects de proximité et d’immédiateté propres à l’expérience en magasin avec la richesse et la personnalisation offerts par la sphère digitale. Selon IBM, l’opportunité commerciale pour les détaillants se situera  dans la gratification que possède le consommateur en disposant directement du produit qu’il vient d’acheter. Localisation, réalité augmentée, collecte d’informations sur l’utilisateur : les clés pour une expérience riche du consommateur en magasin La vision que possède IBM du magasin de demain passe par l’utilisation de ce qu’ils appellent un « assistant de shopping personnel ». Sous la forme d’une application mobile, il proposera à son utilisateur de stocker toutes les données concernant ses précédents achats. Capable de repérer les intentions d’achat et d’interpréter les comportements du consommateur (notamment via l’utilisation de la réalité augmenté), l’application offrira à voir les divers produits d’une même gamme de même que les articles susceptibles de l’intéresser en fonction de ses achats précédents . Cela permettra aux vendeurs de connaître les goûts et motivations de leurs futurs acheteurs et d’anticiper leur choix. Ces informations seront d’autant plus précieuses qu’elles permettront aux commerçants d’adapter leur inventaire de façon à être certain de disposer de la taille et du modèle du produit désiré, permettant ainsi aux consommateurs de l'acquérir immédiatement.
  • Troisième tendance : La protection de votre vie virtuelle
Les usurpations d’identité, comptes hackés et vols de coordonnées bancaires sont de plus en plus courants à mesure que nous développons notre présence sur le web. Les quelques 12 000 000 de fraudes qui se sont produites aux Etats-Unis l’an passé sont là pour en témoigner. IBM réfléchit aux solutions à apporter à cette problématique très 2.0 et dessine actuellement les traits de ce qui deviendra notre ange gardien digital. Il est difficile d’avoir un œil en permanence sur l’ensemble des ses comptes, c’est pour cela que ce "gardien" sera en permanence connecté à l’ensemble de nos objets . Et ce sont nos habitudes de consommation qui aideront à vérifier que nous ne sommes pas victimes de fraudes. Par exemple, mon gardien identifie que je roule en voiture et que mon réservoir se vide. Or, au même moment, il reçoit des informations mentionnant l’achat une paire de lunettes. Il sera donc en mesure de me prévenir qu’il y a visiblement une usurpation d’identité en me laissant la possibilité d’agir rapidement. Il reste à voir comment tout cela sera mis en pratique et comment ce gardien pourra être présent sans être trop intrusif. Cette protection est intéressante, de même qu’elle peut se révéler très contraignante pour les personnes qui n’ont pas vraiment d’habitude de consommation. Si toutes ces prédictions manquent encore d’exemples concrets à se mettre sous la dent, il est à noter qu’IBM s’emploie activement à leur faire dépasser le stade de fantasme en participant activement à rendre possible l’application. A la fois intriguant et fascinant.
Chargement