Notre veille

Article

Amnesty International fait appel aux joueurs de Call of Duty

Article Conseil

On vous avait parlé en 2011 de la gamification, il semblerait que la tendance se confirme en 2012. Amnesty International a décidé d'introduire un jeu dans l'une de ses dernières campagnes, et pas n'importe lequel, il s'agit du très populaire Call of Duty : Amnesty se bat pour la défense des droits de l'Homme. Partant du constat que le jeu de tir Call of Duty était le jeu auquel on jouait le plus avec plus de 20 millions d'exemplaires vendus et plus de 7 millions de joueurs en ligne chaque jour qui ont le choix entre plusieurs mode de jeu, Amnesty a voulu exploiter ce potentiel en proposant un mode "Rescue" pour un dollar qui sera ensuite reversé à la fondation Amnesty International. Dans ce mode de jeu, les joueurs secourent les victimes de violations des droits de l'Homme, aidant ainsi indirectement les véritables victimes. Une sorte d'armée virtuelle donc...pourquoi pas. Bon, on notera néanmoins qu'il s'agit d'un jeu violent (Call of Duty 4 : Modern Warfare est déconseillé aux moins de 16 ans), un message quand même un peu éloigné de celui d'Amnesty... Mais là où la dynamique du jeu se rapproche du message de la fondation, c'est dans la notion d'engagement. Rien de tel qu'un jeu pour engager l'internaute et l'amener au bout de l'expérience de la marque (ou ici de la fondation). Une idée qui avait déjà été développée par la Croix Rouge en Colombie en 2008 avec le jeu Linea Roja. P.S : Comme l'a justement fait remarquer un de nos lecteurs, il s'agit d'un projet imaginé par deux créatifs mais qui n'a malheureusement pas vu le jour, on soutient néanmoins le concept qui en inspirera peut-être d'autres...
Chargement