Notre veille

Article

Anthony Kavanagh

Article Conseil

Culture-buzz : Bonjour Anthony, que fais-tu ici aujourd'hui ? As-tu décidé de prendre tes vacances à Cannes pendant le festival?! (Rire). Non je ne suis définitivement pas venu en congé ici. Je suis là pour donner un coup de pouce à l'association pour l'enfance parrainée par Carole Bouquet. J'en profite évidemment pour aussi pour faire un peu de promo pour ma participation à la comédie musicale Chicago dès la semaine prochaine à Paris. C'est un rôle que j'avais déjà tenu au Canada et que je suis heureux de reprendre ici. Culture-buzz : Justement, tu es un des étrangers qui a certainement le mieux réussit à se faire connaître en si peu de temps en France, particulièrement dans le domaine comique. A quoi attribues-tu cette notoriété ? Coucher, coucher, coucher! (rire) Non, sérieusement, ma venue en Europe repose sur une réelle stratégie pensée à court, moyen et long-terme. Je n'ai pas pris cette décision à la légère et j'ai dû mettre mon égo de côté en choisissant de repartir à zéro alors que j'étais déjà bien connu au Québec. Tout a commencé par un séjour en France pour bien m'imprégner de la culture. J'ai ensuite testé mon spectacle à Lyon dans une toute petite salle de 85 places, en pleine coupe du monde malgré les nombreuses mises en garde. Finalement, j'ai vraiment bénéficié d'un bouche-à-oreille formidable! Culture-buzz : Et au niveau du microcosme parisien du showbizz, comment as-tu réussi à faire ton trou ? En fait, ce qui est amusant, c'est que beaucoup de personnes me connaissent par bouche-à-oreille plus que pour avoir vu mon spectacle.
Chargement