Notre veille

Article

Après Second Life, Google Lively

Article Projets

Google vient de lancer Lively, son monde virtuel en 3D et vient ainsi concurrencer le leader Second Life. Pourquoi google, leader des moteurs de recherche se lançe t-il dans l'univers de la 3D? Pour l'instant, il s'agit d'une version bêta anglophone amenée à évoluer. Contrairement à Second life, Lively n'est pas un logiciel à télécharger. Il s'agit d'une extension d’Internet Explorer et de Firefox. De plus, il ne s'agit pas de rassembler tout le monde dans un même univers comme dans Second Life. Dans un premier temps, on créé un avatar. On peut alors librement chatter avec ses amis au sein d'un environnement 3D. Les fonctionnalités sont cependant plus limitées que dans Second Life. Les habitués de ce dernier ne trouveront donc pas grand avantage à utiliser le service de Google. Ensuite, chacun peut créer son propre univers appelé "room". Cet espace est personnalisable et le créateur décide des droits d'accès accordés dans son univers. Une des fonctionnalités intéressantes est l'intégration des rooms directement sur les pages internet, notamment sur Facebook. Avec ce module, Google a la volonté de créer une nouvelle façon d'interagir entre internautes. Pour le moment, l'utilisation est totalement gratuite, mais l'existence de modules de paiement laisse présager des coûts à venir. Enfin, aucune marque n'est pour le moment intégrée à l'application mais on peut noter la présence de Youtube et de Picasa (autres marques appartenant à Google) qui permettent d'intégrer vidéos et images. Un bon moyen de promouvoir ses autres services tout en ajoutant des fonctionnalités à l'application. L'avenir de ce projet en 3D est-il plus prometteur que celui de Second Life ou s'agit-il pour le moment d'une simple expérimentation? Le pari pourrait s'avérer gagnant si l'on considère les millions d'utilisateurs de messageries instantanées et le fait que la fonction principale de Lively est... le chat. La possibilité d'intégrer ses espaces virtuels sur ses propres sites internet est également un bon moyen de viraliser l'application. Il faudra cependant un certain temps pour changer les habitudes des internautes, visiblement peu fans des mondes virtuels. Quelle valeur ajoutée apporte l'application par rapport à la concurrence ? Quel intérêt pour les internautes à installer ce module ? Pour le moment, pas grand chose. Quant aux marques, on peut se demander si elles seront rapidement intégrées comme c'est le cas sur Second Life. Quoi qu'il en soit, Google expérimente et profite de sa notoriété pour tenter de s'installer sur un créneau finalement encore peu développé à l'heure actuelle mais qui attire déjà les convoitises. Notons par exemple que Sony s'apprête à lancer "Home", un univers virtuel autour de sa communauté PS3...
Chargement