Notre veille

Article

Bad Buzz pour Microsoft Vista? (USA)

Article

A l’occasion du lancement de son nouvel OS Vista (Système d'exploitation) Microsoft, a lancé une campagne d'"influential marketing" auprès d'une sélection d'e-influents. Malheureusement l'entreprise a été un peu débordé par le (bad) buzz généré dans la blogosphère. Le géant de Redmond a ainsi sélectionné 90 des blogueurs américains les plus influents dans le domaine technologique pour recevoir et tester Vista afin de générer du buzz sur la toile. Afin de pouvoir tester au mieux les fonctionnalités du logiciel, celui-ci a été livré avec... un ordinateur portable haut de gamme Acer Ferrari (valeur entre 2000 et 2500 dollars pièce)... Contrairement à l'objectif initial de cette campagne de seeding, le buzz qui s'est très rapidement propagé sur le web n'a pas été que positif. De très nombreux blogueurs se sont plus qu'offusqués de la valeur (disproportionnée?) du laptop, critiquant les risques de "corruption" que cela pouvait engendrer... Si les campagnes de seeding sont de plus en plus courantes(nous avons ainsi mené plus de 40 campagnes sur les 12 derniers mois avec BuzzParadise) , notre plateforme de mise en relation avec les leaders d'opinions et les blogueurs), toutes ne se passent pas sans heurs. En Allemagne, Opel Astra avait déjà été brocardé. Le marketing 2.0 en collaboration avec les consommateurs et la blogosphère est un art subtil et difficile. Son efficacité peut être extraordinaire mais aussi destructrice... Sans vouloir jeter la pierre à Microsoft, voici quelques remarques pour tenter d'analyser les raisons de l'écho négatif à cette opération : - La "mauvaise" réputation historique de Microsoft auprès d'une partie de la communauté web (Microsoft vu comme the "evil giant corporation") a certainement jouer un rôle. Si Apple s'était aventuré au même type d’opération, quelles auraient été les réactions à votre avis? - La disproportion/manque de rapport entre l'incentive ou le goodie (le laptop) et le produit à évaluer. Si la valeur du premier est bien supérieur au produit à tester il est compréhensible que certains puissent s'interroger. - Le respect de l'intégrité et de la liberté d'opinion. Si à priori, Microsoft n'a pas demandé de posts positifs uniquement, la marque aurait peut-être dû publier un code de conduite indiquant officiellement que les participants ne sont en aucun cas obligés de buzzer ou de buzzer positivement. Voir par exemple nos 3 engagements sur le site BuzzParadise - Ne jamais sous-estimer la jalousie. Privilégier les uns (les 90 sélectionnés) au profit des autres (dont certains auraient certainement pus et dus être dans la sélection) suscite forcément de l'envie (buzz positif) mais aussi parfois de la déception et de la jalousie (buzz négatif) - La relation avec les influents se construit dans le temps. Ce cas montre tout l'intérêt de construire une relation à long terme et régulière avec les leaders d'opinions. Cela peut limiter le sentiment d'être utilisé de manière très opportuniste par une marque. C'est là encore l'intérêt de passer par un service comme BuzzParadise qui travaille vraiment dans le temps et établit campagne après campagne une relation de confiance et de respect avec ses leaders d'opinions... Quoi qu’on en dise, cette action de communication aura généré un bouche-à-oreille assez phénoménal et attirer l’attention de tout le web sur Vista. La crédibilité des blogueurs face au marketing étant définitivement un sujet tendance en ce moment...
Chargement