Notre veille

Article

Best of Web and Arts #027

Article Création

Space Jump, le graphic designer russe Tomin Vladimir aka Space Jump est un artiste de talent qu'on pourrait qualifier de "touche à tout" du graphisme et du design. De nationalité russe, Space Jump excelle dans l'illustration numérique, le dessin fait main, mais aussi le montage-photos ou encore l'animation. Son portfolio en ligne offre un panorama non exhaustif de son savoir-faire sur tous ces médiums. On y découvre un artiste à la création bien léchée, avec du style à foison, et un talent dosé jamais surfait. A vous de découvrir tout cela sur son portfolio en ligne.

Radiola from myaka Subway Art fête ses 25 ans La bible de tout graffiti writer qui se respecte vient d'être rééditée à l'occasion de son vingt-cinquième anniversaire. Sorti en 1984, Subway Art avait fait l'effet d'une bombe en propageant dans le monde entier ce qui allait devenir le courant artistique contestataire et contesté du XXème siècle, le Graffiti-art. Henry Chalfant et Martha Cooper, les deux protagonistes de ce projet, ont à leur manière contribué à l'explosion planétaire de ce phénomène culturel. Composé de photos des années soixante-dix et des années quatre-vingt du métro de New York, épicentre du phénomène, cet ouvrage met en lumière toutes les légendes de l'époque et aujourd'hui rentrées au Panthéon de la culture Street art. On y retrouve avec délectation sur papier glacé les oeuvres de Skeme, Blade, Seen, Dondi, Futura 2000... Pour les moins avertis en la matière, c'est aussi une occasion à saisir pour comprendre le processus de reconnaissance sociale et les différentes mouvances de cet art. Cet ouvrage est un véritable bijou: reliure de luxe, couverture rigide, ajout de soixantes-dix nouvelles photos inédites. Tout simplement indispensable. La Fondation Cartier invite le street avec l'exposition "Né dans la rue-graffiti" Après l'exposition hyper-médiatisée "TAG au Grand Palais" en avril 2009, voilà qu'un autre gros événement arrive et fait du bruit ! Cette fois-ci, c'est la Fondation Cartier qui s'y colle. Serait-ce enfin la reconnaissance, pour ne pas dire la consécration de cet art tellement décrié ? Cette exposition qui se déroule actuellement est pertinente, car elle insuffle une savante dose de pédagogie mêlée à un regard distancé sur l'art du writing. Le visiteur étranger à cette forme artistique appréciera ainsi le côté "historique" des photos, la projections de films rares et de documentaires, des sketches books, des interviews de pionniers... Fidèle à son rôle de mécène actif dans la création artistique contemporaine, la Fondation Cartier met aussi un point d'honneur à consacrer des oeuvres éphèmères spécialement réalisées pour l'occasion par une quinzaine d'artistes issus du graffiti. Fondation Cartier pour l'art contemporain jusqu'au 29 novembre 2009. 261 boulevard Raspail, 75014 Paris

Chargement