Notre veille

Article

Blocage par l’EURid de 74 000 noms de domaine suspects

Article

Trois sociétés (Ovidio Ltd, Fausto Ltd and Gabino Ltd) détenant un total de 74 000 noms de domaine ont été suspectées par l’EURid de « warehousing », une pratique consistant à enregistrer des noms de domaine dans le seul but de les revendre à prix fort.

Les noms de domaine suspendus par l’EURID sont par ailleurs identifiables dans le WHOIS avec le statut « on hold ». La fermeté de la décision s’inscrit dans la volonté de la Commission européenne de véhiculer une identité communautaire sur Internet à travers le .eu. Cette action intervient également dans un contexte où les enregistrements abusifs de noms de domaine en .eu ont été nombreux.

Le problème est de savoir dans quelles conditions les noms de domaine seront relâchés, puisque par expérience, beaucoup de marques, dont la demande Sunrise a été rejetée (ce qui a entraîné le blocage du domaine en .eu sollicité), ont été cybersquattées dès le relâchement de leur nom de domaine dans le domaine public.

Chargement