Notre veille

Article

Bonne nouvelle, la famine se guérit

Article Conseil

On se rappelle de la campagne publicitaire « Leila, 100 francs plus tard », qui avait suscité la polémique. Action contre la faim revient avec une nouvelle campagne choc intitulée : « Bonne nouvelle ». L’idée est ici de considérer la faim non pas comme une fatalité mais comme une maladie que l’on peut guérir. Depuis lundi, les passants sont confrontés à des affiches mettant en scène un enfant squelettique avec une drôle d’inscription « Bonne nouvelle », … étrange me direz-vous ? En parallèle un spot de 10 secondes sera diffusé sur les écrans. On y entend des voix off de parents (on comprend alors qu’ils sont devant la télévision) regardant l’enfant en question.

La force du message réside dans l’effet teasing de la campagne. Une affiche révélation ainsi qu’un spot révélation devrait nous expliquer dans les prochains jours quelle est cette bonne nouvelle. En effet, à priori, on a du mal à comprendre qu’il y en est une. En réalité, Action contre la faim a voulu nous délivrer le message suivant : « La faim est plus facile à guérir qu’à regarder », et voici donc LA bonne nouvelle attendue. A mon sens cette campagne est pertinente puisqu’elle offre un message d’espoir. Elle prend le contrepied des campagnes traditionnelles qui délivrent souvent des messages pessimistes au ton dramatique. Cette campagne bénéficie aussi d’un dispositif multi-canal (télévision, presse, affichage, réseaux sociaux). Espérons qu'elle ait un fort impact et qu'elle fera écho.

Chargement