Notre veille

Article

Carnet Tendance Influencia : deuxième édition

Article Conseil

Pour sa deuxième édition interactive, Influencia s'est intéressé au potentiel marketing des artères grouillantes de la ville. En effet, au fil des années, la ville est devenu le terrain de jeu des marques qui investissent de plus en plus dans ce qu'on appelle le street marketing, qui, comme son nom l'indique, situe son action dans la rue, au sens large du terme, afin de générer un contact direct entre des éléments de la cible marketing et/ou de la cible de la communication et la marque. Pourquoi la ville? Proximité, activité, exposition, réaction, résonance...une série d'ingrédients qui généralement font mouche lorsqu'il s'agit de communiquer avec le consommateur. Influencia s'est donc intéressé de près au phénomène: interviews, opinions, campagnes...des flashmobs, des panneaux XXL, des passants piégés, de la provocation, de la bonne humeur...Le tout dans un format interactif! Ci-dessous quelques unes des campagnes abordées: - Flashmob tout en rythme à San Francisco pour la collection enfant d'un géant de la mode: - Séance de voyeurisme dans les rues brésiliennes: - Block Party à l'ancienne organisé par Adidas dans la ville trendy de Berlin: - Des passants pris pour cibles par la WWF en Chine: Des dispositifs originaux qui montrent comment, avec un peu d'imagination, on peut parvenir à attirer l'attention. Car c'est là tout l'intérêt du street marketing, capter un regard, un rire, et surtout faire réagir! On vous invite à consulter ce véritable hommage à la rue dans son intégralité ici. Les rues, les villes et les passants ont toujours inspiré les artistes, il est donc normal que les marques s'en inspirent aussi pour créer et communiquer. Je clorai cet article sur ces quelques vers du poète Emile Verhaeren, qui résument sa vision de la ville moderne, "tentaculaire" comme le dit si bien le titre de son fameux recueil (Les Villes tentaculaires, 1895) : "Elle a mille ans la ville, la ville âpre et profonde ; et sans cesse, malgré l' assaut des jours, et les peuples minant son orgueil lourd, elle résiste à l' usure du monde. Quel océan, ses coeurs ! Quel orage, ses nerfs ! Quels noeuds de volontés serrés en son mystère ! Victorieuse, elle absorbe la terre ; vaincue, elle est l' affre de l' univers : toujours, en son triomphe ou ses défaites, elle apparaît géante, et son cri sonne et son nom luit, et la clarté que font ses feux dans la nuit rayonne au loin, jusqu' aux planètes !"
Chargement