Notre veille

Article

Chat ne s’arrête pas

Article Conseil

Ces dernières années, les amateurs de chatons mignons ont été gâtés par la publicité. Après le lâcher de chats par IKEA dans un de ses magasins pour les besoins de son spot TV, Bouygues Telecom avait créé le buzz en septembre 2011 avec ses chatons du service client. Comme on ne s’en lasse pas, les chats sont toujours d’actualité. Fin 2012, une publicité Toyota met en scène un chat casse-cou qui aime tellement la voiture qu’il est prêt à tout pour se faire conduire chez le vétérinaire. Légère, drôle et bien pensée, elle reste originale dans un paysage publicitaire déjà surpeuplé de félins d’appartement. Mais, parfois, l’humour félin ne plaît pas à tout le monde : une compagnie d’assurance suédoise s’est inspirée du fameux saut de Félix Baumgartner et, sur le fond de « I believe I can fly », on peut admirer des chats sauter en parachute. Les réactions négatives n’ayant pas manqué, la marque a assuré que les chats n’ont pas quitté le studio. Ouf.   Côté web 2.0, on a assisté à la naissance d’un nouveau réseau social, Catmoji. Il est esthétiquement proche de Pinterest, à quelques différences près : on n’y trouve que des photographies et images de chats. Le but revendiqué : afficher aux yeux du monde le chat qui sommeille en vous, et plus raisonnablement, les chats que vous aimez. Finalement, une exposition sur les Lolcats « LOLCAT – TEH EXHIBISHUN » a ouvert ses portes à Londres le 23 janvier, et ce jusqu’au 15 février. Des travaux de Lizzie Mary Cullen, Paul MacAnelly et Sneaky Raccoon entre autres seront exposés et vendus. C’est l’occasion de faire sortir les Lolcats de nos écrans en présentant de drôles et/ou belles œuvres. Petit plus : 50 % des ventes seront reversés à la SPA britannique, donc courez-y !
Chargement