Notre veille

Article

Combien de connections dans votre réseau?

Article Conseil

A la fin des années 90, la nouvelle économie avait donné un coup de fouet à la mode du networking (Rappelez-vous les First Tuesday qui permettait aux Business Angels de rencontrer les startupers autour d'une vodka-jus de pamplemousse). Après le krach de la bulle et le retour à des principes de rentabilité ce sont les sites (payants) de rencontres en ligne qui ont commencé à pulluler, suivi de prêt de l'explosion des blogs, des phénomènes de speedating, de flashmobs et bien sûr du P2P. A croire que le web propose chaque jour une nouvelle façon de réinventer la mise en relation de personne à personne. Aujourd'hui, un nouvel héritier de ces toutes ces tendances semble émerger avec une vitesse de propagation remarquable : le logiciel social. Rencontrer « les amis de nos amis », retrouver d'autres individus partageant la même passion, trouver un job ou augmenter la taille de son réseau traditionnel, les Friendster, Ecademy, Linkedin et autres sites du même genre en offre pour tous les goûts. Le principe général reste l'aide à la mise en relation entre individus. Internet permettant un nombre de connections exponentiel, en supprimant les obstacles liés au temps, et à la distance. Leur croissance et leur multiplication effrénée nous rappelleraient presque une certaine bulle. Friendster a su attirer plus de 3 millions d'utilisateurs en 2 ans, Ecademy 23 000 membres majoritairement au Royaume-Uni et même Google vient de lancer sa solution avec Orkut.com Si ces sites proposent une nouvelle façon de développer votre réseau de contacts, ils représentent aussi un formidable moyen de faire votre « self-marketing » viral. En effet grâce aux différents outils mis à disposition, la bonne ou mauvaise réputation d'un membre se propage comme une traînée de poudre dans la communauté des membres. Ici les recommandations ou avis sur tel ou tel membre sont accessibles de manière transparente et instantanée. Il suffit de jeter un œil au le nombre de connections avec lequel un membre est en relation pour se faire une idée sur la taille de son réseau. Le nombre d'avis positifs indiquera lui la réputation du membre au sein de ce réseau. Pour ceux qui auraient décidé de goûter aux joies du networking en ligne, voici quelques adresses utiles : Sites et logiciels sociaux à orientation plutôt professionnelle : - Ecademy.com : site au contenu très riche (clubs, blogs, fiches détaillées...) avec plus de 23000 membres surtout au Royaume-Uni. L'interface est par contre un peu confuse et mériterait de supporter d'autres langues que le seul anglais. - LinkedIn.com : site américain à l'origine, regroupant désormais des membres du monde entier (tendance plutôt cadre sup'). Ses fonctionnalités pour contrôler les contacts d'un membre à un autre permettent de garder la maîtrise de son réseau. L'interface est particulièrement bien pensée. - Ryze.com : Assez ouvert (parfois trop avec beaucoup de sollicitations unilatérale à mon goût), ce site anglophone rallie plus de 60 000 membres à tendance plutôt pro et particulièrement IT. De nombreuses fonctionnalités. Sites permettant de trouver des amis ou des personnes avec une passion en commun : - Orkut.com : le nouveau venu lance par un des développeurs de Google.com. L'entrée est très sélective puisqu'on ne peut pas devenir membre si on ne connaît pas déjà un membre du site... - Friendset.com : un des rares sites sociaux français qui devrait connaître un succès certain vu que ses créateurs sont déjà derrière le leader européen des sites de rencontres Meetic. L'interface est particulièrement claire et l'on trouve déjà une bonne partie des ex-startupeurs français de la netéconomie ;-) - Netfriends.fr : son challenger. On a apprécié les modules « clubs » et « petites annonces » assez pratiques. - Meetup.com : un site avec une approche différente. Vous pouvez créer ou joindre un groupe de personnes ayant un centre d'intérêt commun. Meetup s'occupe de vous proposer des lieux partenaires du site où pouvoir se rencontrer prêt de chez vous. Ce site a connu son heure de gloire avec la campagne présidentielle américaine. En effet l'énorme mouvement de soutien à Howard Dean a été fédéré en partant d'un groupe créé sur Meetup qui a atteint plus de Attention, même si les logiciels sociaux et la nature du web permettent une vitesse et un rayon d'action encore jamais atteints auparavant, bien des règles du networking traditionnel restent applicables : - il ne sert à rien d'aborder à tous va les autres membres sans prendre le temps de se renseigner et ou de leur adresser un e-mail personnalisé. - il faut savoir donner (des conseils, du temps, faire de la mise en relation) avant d'espérer recevoir - les réputations se défont bien plus vite qu'elles ne se construisent. L'effet viral jouant ici à fond.
Chargement