Notre veille

Article

Comment protéger votre marque online

Article SEO

Une stratégie de défense de la marque online n’est pas uniquement un centre de coûts, et peut se révéler à terme un centre de profit. La gestion d’un portefeuille de noms de domaine résulte d’une série d’analyses et de réflexions. L’enregistrement de noms de domaine n’est que la dernière action d’un travail de mise au point de stratégies défensives et offensives. Plutôt qu’un poste de coût c’est au départ un investissement long terme, avec 2 objectifs principaux : - Attirer un trafic qualifié sur son site, donc des revenus et de la notoriété - S’assurer qu’un tiers illégitime ne puisse utiliser un nom de marque qui ne lui appartient pas, bien souvent à des fins spéculatives (tenter la revente de ce nom de domaine auprès de la marque en question ou dériver du trafic vers un site de contrefaçon par exemple). L’objectif de la stratégie de défense, est autant de générer du trafic que d’éviter d’en perdre. Rappelons que le rachat d’un nom de domaine peut coûter plusieurs milliers d’Euros et qu’une procédure de type UDRP (Unified domain name dispute resolution policy) à également un coût et n’est pas certaine d’aboutir à une récupération du dit nom de domaine. Le prix d’achat d’un nom de domaine en fonction de son extension variera quant à lui de quelques euros chez un discounter à plusieurs dizaines d’euros chez un prestataire qui offrira outre le dépôt, toutes les recommandations nécessaires en aval ainsi qu’en amont pour rendre ce nom de domaine le plus rentable possible. Il est à noter que les prix de dépôts dépendront également de la durée en année et de la règle du pays concerné. Outre le cout effectif des dépôts de noms de domaine, il faut prendre en compte également la perte potentielle de notoriété et de trafic, donc de revenus. Le nom de domaine fait partie intégrante des actifs de la société, il existe aujourd’hui un réel marché de la revente et de l’échange de noms de domaine. Quelques exemples : - Le prix de vente moyen d’un nom de domaine s’est établi à 1 440 euros, soit moins 21 % par rapport à 2007. - Le .COM reste l’extension « reine » en matière de TLDs génériques avec 76 % des opérations. - Deux ventes ont dépassé le million de dollars en 2008. Il s’agit de kredit.de et d’invest.com. - Le nombre de transactions est en hausse de 35 % et le volume transactionnel de 8 % par rapport à l’année dernière. En conclusion, une stratégie de défense de la marque online, si elle est bien menée, servira autant les intérêts de la protection que de la promotion de celle-ci. En effet, les noms de domaines seront déposés dans les extensions pays des marchés cibles actuels et futurs. Bien gérés, ils seront configurés de telle sorte que tout internaute du pays de la filiale qui tapera la marque dans son navigateur, suivie de son extension pays sera redirigé vers le site principal de la marque, et si possible vers une page écrite dans la langue du pays. Chez Vanksen nous sommes spécialisés dans la protection de marques en ligne. N'hésitez pas de nous contacter pour des renseignements ou conseils.
Chargement