Notre veille

Article

De l'influence dans les reviews utilisateur

Article Conseil

Tout type d'information circule quant à l'influence de tel et tel media sur les décisions d'achat des consommateurs cependant ... il est toujours bon de prendre de vrais chiffres (en gardant en tête les limites inhérentes aux panels) Aussi Rubicon Consulting a interrogé 3 036 internautes de plus de treize ans et résidents aux USA. Le but ? Avoir un panel similaire à la majorité des internautes américains soit 75% de la population. Attention néanmoins à bien considérer que les habitudes et les tendances divergent selon l'âge des Internautes. On retiendra quelques faits : - La plupart des conversations qui se font en ligne sont gérées par environ 8% des utilisateurs (mais touchent les autres qui lisent sans intervenir) - La grande majorité des utilisateurs sont des gens qui "consultent" plutôt que des gens qui "produisent" (rien de nouveau en soi) De plus on note que : - Le web est la seconde source d'information pour tout ce qui concerne le support client (après les modes d'emploi). Il dépasse le support téléphonique ou la demande au revendeur. - Les sites les plus visités par les américains sont (dans l'ordre) Google, Yahoo, Youtube, Wikipédia, Facebook. Ceux qui sont les plus utilisés (en durée) sont entre autres MySpace, Facebook ainsi que CNN, NYTimes et les sites de banques. - Les sites comme Twitter et SecondLife n'attirent que très peu d'internautes - Un quart des sondés sont déjà "sortis avec" une personne rencontrée en ligne Si on veut tirer des grandes lignes de cette étude, il faut voir la chose ainsi : on néglige l'importance des communautés en ligne ( que cela soit blogs, forums ou autre moyen d'expression communautaire ) car très peu d'utilisateurs y contribuent. Il faudrait plutôt considérer le fait que pourtant ces communautés sont extrêmement consultées et les utilisateurs y accordent une grande confiance quand il s'agit de leur acte d'achat. Avoir une bonne relation avec celles-ci est une économie non négligeable ( si l'on compare le coût du community management vs le coût d'un marketing traditionnel ) et donc la possibilité d'avoir un budget plus intelligent.
Chargement