Notre veille

Article

E-Génération Outdoor : les ados réceptifs à 100%

Article Conseil

Selon la nouvelle étude Consojunior de TNS media intelligence, les jeunes représentent une cible de prédilection pour tous les dispositifs de communication outdoor, le street marketing et le marketing viral. Leur niveau d'exposition aux actions de street marketing est très fort et ils sont réceptifs à 100%. Les adolescents d'aujourd'hui (âgés de 11-19 ans) sont très mobiles et maîtrisent les nouvelles technologies. C’est pourquoi ils représentent une cible idéale pour les campagnes de communication outdoor, notamment quand celles-ci se déclinent aussi sur le web, via les vidéos et le marketing viral. Les raisons ? 100% des ados sortent de chez eux tous les jours (comparé à 85% des adultes) et la majorité d'entre eux surfent sur la toile régulièrement. En plus, près de 24% des 11-19 ans ne rentrent pas directement chez eux après les cours. 53% prennent les transports en commun et 33% se rencontrent le samedi dans un bar, les centres commerciaux, en centre ville ou dans des lieux de loisirs. Quelles campagnes les intéressent ? Les 11-19 ans apprécient toutes les sortes d'actions de street marketing qui combinent l'information avec l'émotion et y portent une grande attention. Leurs attentes varient selon les âges. Les 11-14 ans sont attirés par une communication interactive avec la marque (SMS, jeux, blogs,...) alors que les 18-19 ans sont plus sensibles à la créativité des campagnes et leur référence à un univers décalé. Le type d’action favori : invitation VIP à une manifestation extérieure à la marque (concert, défilé...). Les ados apprécient également les événements qui jouent sur la créativité et font appel à des expériences nouvelles et inédites. Et le ROI du street marketing ? L’outdoor signifie un beau ROI pour les marques. La moitié des 11-19 ans ayant participé à un événement organisé par une marque déclare avoir ensuite une meilleure image de la marque, les 3/4 deviennent de nouveaux acheteurs et 1/4 reconnaît acheter davantage le produit ou le service concerné. Selon Catherine Ducerf du Pôle Media Consommation de TNS media intelligence analyse : « En effet, si les ados constituent une population très ouverte à la communication outdoor, ils n'hésitent pas à critiquer en bien ou en mal les marques, et certains ont même une forte influence. Sur un peu plus d'un tiers qui accepte d'être en contact avec des marques sur leur réseau communautaire, 96% vont partager avec leur réseau d'amis les informations trouvées ou entendues sur les marques, et 50% le font systématiquement si l'information est négative. » Internet et la communication 2.0 Les ados intègrent totalement Internet dans leurs modes de communication et de relations sociales. 90% d'entre eux sont allés sur le Web au cours du dernier mois. Internet représente pour eux un lieu d'échanges au sein de communautés (64% des 18-19 ans appartiennent à un réseau social sur le web) et de dialogue dans des forums (29% des 18-19 ans). Les jeunes représentent un des principaux vecteurs de communication, aussi positive que négative, et certains groupes d'ados, plus influents, représentent des cibles privilégiées pour réussir le buzz autour d'une marque. Les attentes vis-à-vis de ce type de communication sont hétérogènes et diffèrent selon l'âge et le sexe. Consojunior est la plus grande base de données comportementale sur les jeunes Français de moins de 20 ans. Pour l'Étude "Street is My Media" plus de 1500 jeunes âgés de 11-19 ans ont été interrogés entre avril et juillet 2009.
Chargement