Notre veille

Article

E-présidentielle : Hollande toujours derrière Sarkozy

Article E-réputation

Dans la continuité de nos deux précédents articles, nous vous présentons aujourd’hui d’autres indicateurs ayant pour objectif de donner une vision plus globale de la course à l’élection présidentielle 2012 : quelle est la part de voix des candidats sur le web ? Où parle-t-on d’eux ? ... Qui parle d’eux sur le web ? Grâce à cet indicateur il vous est possible de savoir sur quels sites web un candidat est le plus mentionné. Il correspond au volume hebdomadaire de citations d’un candidat par type de sites web. L’origine de la mention a son importance. Elle indique en effet qui s’exprime sur le candidat : sont-ils plutôt internautes ou journalistes ? Dans le cas présent, les conversations web sur Eva Joly se répartissent plutôt équitablement avec un léger penchant pour les blogs (36% des conversations). Lors d’une recherche approfondie, on constate que les blogs écologiques (100% naturel, André Minetto …) représentent une part non négligeable de ces 36%. Néanmoins, d’autres blogs politiques tel que Sarkofrance mentionnent la candidate. Les sites médias ont également écrit de nombreux articles cette semaine, notamment lors de sa chute et son hospitalisation. Enfin, les réseaux sociaux concentrent ici une part plus importante de relais d’informations à propos de la candidate que d’expressions d’opinions des internautes.

Part de voix des candidats sur le web Nous nous sommes intéressés de près à la part de voix des candidats sur le web. Car lors de l’élection à la primaire socialiste les résultats obtenus au second tour et la part de voix des candidats sur le web étaient très similaires. Cet indicateur met en avant le volume hebdomadaire de citations des 5 principaux candidats. Aujourd’hui les sondages sur les intentions de vote donnent Hollande gagnant au 2nd tour, qu’en est-il sur le web ? Début mars N. Sarkozy est le candidat le plus mentionné sur le web avec 47% de part de voix. Cette part est néanmoins à relativiser puisque ses activités de Président de la République engendrent de nombreuses discussions. Avec 24% de part de voix sur le web, F. Hollande est le deuxième candidat le plus commenté. La troisième place est détenue par M. Le Pen (13%). Enfin, le quatrième candidat le plus mentionné est Bayrou (9%). Jean-Luc Mélenchon possède alors 7% des voix. Mais les évènements de la semaine du 18-19 mars vont changer quelque peu la donne. Le rassemblement de J-L. Mélenchon à la Bastille connait un fort succès. Il est ensuite relayé par les sites médias et les internautes, générant ainsi une forte hausse des conversations web sur le candidat. Suite à la fusillade de Toulouse, les conversations sur les deux premiers candidats N. Sarkozy et F. Hollande sont en baisse. Celle-ci est significative pour N. Sarkozy qui passe de 47% à 42% lors de l’arrêt de sa campagne. Elle l’est un peu moins pour F. Hollande qui passe de 24% à 22%. En dehors de cette baisse pour ces candidats, les conversations sur les autres candidats ont plutôt tendance à augmenter durant la semaine du 19 mars : Jean-Luc Mélenchon passe de 7% à 14%, principalement grâce au rassemblement. F. Bayrou gagne 1% de part de voix et M. Le Pen stagne.

29 mars

Fin mars, Jean-Luc Mélenchon perd 1% et se retrouve à égalité avec M. Le Pen. En dehors de cet élément, les parts de voix des candidats ont peu évolué depuis la semaine du 19 mars. Mais une semaine plus tard, les parts de voix continuent d’évoluer et ce particulièrement pour les 3 derniers. J-L. Mélenchon est passé devant M. Le Pen et comptabilise désormais 15% des voix. Quant à F. Bayrou, il perd 1% des voix.

3 avril

Que pensez-vous de ces indicateurs ? Pensez-vous qu’ils reflètent vos observations de l’état des conversations sur la présidentielle sur le web ? Et pour retrouver ces indicateurs au quotidien, rendez vous sur notre page dédiée ou sur le site e-presidentielle par Les Echos.

Chargement