Notre veille

Article

Facebook lance ROOMS

Article Conseil

Tout le monde en parle depuis des semaines. Vous l’attendiez avec impatience ? Enfin, Facebook dévoile sa nouvelle application sociale : Rooms. Ayant bien compris l’engouement des internautes pour les nouvelles plateformes prônant l’anonymat et après plusieurs tentatives de lancement calqués sur des services déjà existants (Snapchat), Facebook a décidé de construire la sienne, en conservant tout de même une indépendance totale avec le géant des réseaux sociaux. Le créateur du réseau précise: « Everybody wants to talk about their favorite stuff, but nobody wants to spam their friends who don’t care about it ». Voila sur quoi repose l’idée de Rooms. Le principe est simple : Rooms vous donne la possibilité de créer des « rooms » selon la thématique de votre choix, pour ensuite échanger commentaires, photos ou vidéos avec vos amis ou des inconnus. La petite nouveauté de l’application, et c’est ce sur quoi Facebook mise toutes ses espérances : chaque utilisateur peut se créer l’identité de son choix en créant un sujet, et donc avoir autant d’identités qu’il le souhaite selon les différents « rooms » auxquelles il participe. L'anonymat primant, aucun « Facebook Connect » n’est proposé et donc aucunes données (contacts, informations personnelles) ne sont divulguées. En créant une « room », le mobinaute peut personnaliser l’interface : les couleurs, le fond d’écran, le nom des boutons, les restrictions d’âge ou les règles de publications, tout est géré par le créateur de la « room ». Contrairement à Facebook, l'application est complètement customisable tant au niveau de l'interface que de la manière de s'exprimer. Pour rejoindre une discussion, il vous faudra recevoir une invitation d’un utilisateur. Le concept est un peu capillotracté mais, encore une fois, nous mettrons cela sur la volonté prédominante de la firme de se démarquer des autres : l’invitation prend la forme d’un QR code qu’un utilisateur envoie par texto à un ami. L’invité devra enregistrer la photo dans la galerie photo de son téléphone. Ainsi, une fois ouverte, l’application ira détecter le QR code dans la galerie et ouvrira directement la « room » au mobinaute pour qu’il la rejoigne. La petite anecdote, c'est la méthode utilisée par le réseau pour rameuter les tous premiers utilisateurs. Puisqu’ils n’auront pas d’invitation, Facebook a créé quelques « rooms » prédéfinies avec leur QR Code dédié et a ensuite demandé à ces new-adopters d’en faire un screenshot pour ainsi devenir un utilisateur. En d'autres termes : Rooms demande aux mobinautes de faire un screenshot de l’application pour accéder à l’application… une méthode un peu artisanale ! Quoiqu’il en soit, il ne nous faudra pas attendre très longtemps pour récolter les premières impressions d'utilisateurs et avoir une vision plus claire sur l’avenir de ce nouvel entrant dans la sphère mobile. Les marques quant à elles, vont-elles s’essayer au nouvel outil de façon anonyme ? Si certaines tentent le coup, nous ne sommes pas sûrs que cela plaise à tout le monde.  
Chargement