Notre veille

Article

Google fait le ménage !

Article Conseil

Le buzz du moment ? Le déploiement du nouvel algorithme de Google, baptisé Panda Search.  Objectif : améliorer le référencement des sites et contenus de qualité et lutter contre les sites de qualité moindre, et les fermes de contenus, qui se voient sanctionnés par une détérioration de leur positionnement, et in fine de leur fréquentation.  Le 11 Avril 2011, Google a annoncé que sa mise à jour Google Panda est désormais appliquée aux utilisateurs anglophones du monde entier. L’élargissement aux autres langues n’est qu’une question de temps ! Pourquoi un tel emballement ? Quels sont les risques ? Quels changements pour le monde du référencement ? Qui sont les gagnants et les perdants de cette mise à jour ? Comment fonctionne ce nouvel algorithme et comment éviter de voir son site déclassé ? Autant de questions auxquelles nous allons tenter de répondre dans cet article. Longtemps critiqué pour la baisse de la qualité de sa recherche, Google a réagi fin février.  Spam, doublon, sites de mauvaise qualité… Google fait du ménage. Panda a été conçu pour faire ressortir les sites au contenu pertinent, original et de qualité et ainsi déclasser les sites offrant des contenus médiocres. Il s’agit là d’une modification des critères que prend en compte Google pour positionner telle ou telle page dans ses résultats de recherche.  Google a annoncé que 12% des résultats de recherche sont impactés par la « bête ». Panda s’attaque principalement aux fermes de contenus. Vous savez,ces sites qui publient un très grand nombre d’articles au contenu de faible qualité. Ces derniers ciblent des thématiques bien précises, et recherchées par les internautes, dans le seul et unique but d’obtenir un fort trafic dans les moteurs de recherche. Certains sites ont ainsi vu leur fréquentation en provenance de Google diminuer de 90%. Cependant Google Panda nécessite quelques perfectionnements dans la mesure où il sanctionne certains sites complètement légitimes. C’est le cas du site comparateur de prix de Microsoft, ciao.co.uk, permettant aux utilisateurs de noter des produits et services. Le site a vu sa fréquentation diminuer de 94% selon Searchmetrics. Microsoft a d’ailleurs porté plainte contre Google auprès de la Commission européenne pour «abus de position de dominante». Affaire à suivre ! Comme le dit le proverbe, « le malheur des uns fait le bonheur des autres » ! En effet, Google Panda a également fait des heureux et a fait augmenter le trafic de certains sites. Selon SearchMetrics, on retrouve Ebay.co.uk +42%, Techcrunch.com +41%, la loterie nationale britannique +40%, Mirror.co.uk +25%, Mashable +22%, Metro.co.uk +21%, Mozilla.org +19%, Youtube.com + 19%, Vimeo, WordPress et Dailymotion +18%. Ce qu’il ne faut pas faire pour ne pas voir son site déclassé dans les résultats de recherche : Les principales techniques sanctionnées par Panda :
  • La rédaction de pages au contenu de faible qualité (cependant on peut se poser la question de savoir sur quels critères se base Google pour juger de la qualité d’un contenu ?)
  • Les sites noyés par la publicité, trop de publicité tue la publicité.
  • La reproduction sauvage en format HTML d’un site flash, au lieu d’utiliser une technique propre de « Flash Content »
Comment ne pas perdre son référencement ? Vous pouvez le constater, si une partie de votre site est jugée comme ayant un contenu pauvre, la sanction sera lourde. Voici donc une liste, non exhaustive, pour éviter les effets dévastateurs de Panda.
  • Choisir la qualité à la quantité. Créer du contenu de qualité et oublier le contenu médiocre. Le plus simple serait de rajouter un attribut « noindex » dans le code de vos pages à faible contenu afin que Google ne les prenne pas en compte. Par ailleurs, nous savons qu’un minimum  de 200 mots est nécessaire pour qu’une page soit appréciée des moteurs de recherche. Toutefois méfiance car un site tout entier peut être pénalisé pour seulement une ou deux pages à faible contenu.
  • Bannir tout contenu dupliqué sur vos sites et blogs. Privilégier le contenu original ou les URLs canoniques
  • Optimiser le poids des images, des scripts et de l’infrastructure… afin de diminuer le temps de chargement de vos pages.
  • Oublier définitivement le trop plein de publicité sur votre site
  • Eviter de placer « trop » de mots clés dans votre nom de domaine. Ceux-ci vont probablement avoir une importance moindre dans les années à venir.
Globalement, Panda va dans le sens de l’internaute en visant toujours plus de pertinence dans la présentation de ses résultats de recherche. Nous attendons avec impatience l’arrivée du Panda en France pour analyser, suite à ce changement majeur dans l’algorithme du moteur de recherche leader, les grands gagnants… mais également les principales victimes du Panda. Une chose est sûre: “Never Say no to Panda”!
Chargement