Notre veille

Article

Google Hotpot : le nouveau moteur de recommandations

Article E-réputation

La géolocalisation : Google Places

2010 a définitivement été l’année de la géolocalisation.  Les applications de « check-in » ont fleuri un peu partout sur la toile et sur notre mobile: Foursquare, Plyce, Facebook Places… Le géant du web, Google, n’a pas pu échapper à la tendance.  Google places a donc fait son entrée officielle en mai 2010. Ce service Google permet aux utilisateurs de trouver les lieux (restaurants, bars, hôtels…) proches de chez eux et d’obtenir des informations pratiques sur ceux-ci, grâce aux avis des internautes. L’application Google Places sur Iphone a fait son apparition début 2011.  Dans cette continuité, le géant de la recherche lançait en novembre 2010 Google Hotpot, un moteur de recommandations.

Un moteur de recommandations : kézako ?

Grâce à Google Hotpot vous pouvez noter les endroits que vous fréquentez. De plus, vous pouvez consulter les lieux fréquentés, notés et commentés par vos amis. Difficile de se tromper dans vos choix de restaurants avec un tel outil !

C’est pourtant le 2 février que Google Hotpot a commencé à faire du bruit.  En effet, le service a connu quelques évolutions. A partir de vos notes et commentaires, Hotpot vous propose les autres lieux qui pourraient vous plaire.  Cette fonctionnalité ne vous fait pas penser à quelque chose? Allez un petit indice : on la retrouve sur un site d’e-commerce très connu… C’est le fameux « like-ness » d’Amazon ! Vous savez le « ceux qui ont acheté ce premier livre ont également acheté ce deuxième ».  Et bien là, c’est le même principe décliné avec les lieux que vous fréquentez.

Par ailleurs, Google Hotpot est désormais disponible directement sur le moteur de recherche, mais uniquement accessible depuis Google.com. Les lieux les mieux notés semblent apparaître en tête de liste. Le service a également été traduit dans 38 langues et disponible sur l’application Google Places sur iOs et Android. A cette occasion, Google a réalisé une vidéo de lancement :

Une fois l’annonce faite, ni une ni deux, il a fallu tester ce service par soi même. Direction le site dédié Google Hotpot. L’interface est plutôt bien faite, intuitive. Noter et commenter les lieux  reste simple, tout s’affiche sur la même page.  On peut ajouter nos amis pour suivre leurs recommandations et trier nos recherches en fonction de celles-ci. Un réseau social en développement ?

C’est justement le plus gros défaut de Hotpot.  Les utilisateurs doivent reconstituer leur réseau social une énième fois. La fonctionnalité « invitez vos amis » est simple mais ne se cantonne qu’aux contacts Gmail. Or, les amis Foursquare, Twitter ou Facebook ne seront pas ajoutés facilement.

Du coup, revenir régulièrement sur ce site dédié ne deviendra pas un automatisme…  en tout cas pas pour moi ! Dans le moteur de recherche, on ne peut noter  les lieux. L’autre possibilité réside donc sur la fiche détaillée du restaurant ou du café.

Mais selon moi, la réelle plus value se trouve dans l’application mobile.  Les recommandations de nos amis apparaissent directement dans le résultat de nos recherches. Noter un endroit est également facile et disponible directement sur la fiche du lieu en question.  Le besoin d’aller sur des sites d’avis pour savoir si ce restaurant est bon et bien noté ne se fait donc plus ressentir.  Tout est centralisé par Google…

Quel avenir pour les sites d’avis ?

Avec Google Hotpot, les utilisateurs ont désormais accès aux avis des autres internautes sur les lieux qu’ils recherchent, mais plus important encore aux lieux recommandés par leur entourage proche.  Et ce, directement dans le moteur de recherche.

Là où le bât blesse, c’est que ces avis apparaissent dans les premiers résultats. Lorsqu’on recherche « restaurants paris » les premiers résultats correspondent aux liens sponsorisés, puis à Google Places avec Hotpot.  Mais plus encore, les recherches plus précises pour trouver un restaurant particulier ou un hôtel font apparaître Google Hotpot  dans le top des résultats. Comme vous pouvez le voir ci-dessous, le premier résultat correspond au site du restaurant/hôtel en question, le second à Google Places avec Hotpot puis les sites d’avis tel que Cityvox ou TripAdvisor.

Google se positionne dés lors en tant que concurrent direct des sites d’avis, qui vont être victimes de ce service.  Dans une moindre mesure, les nombreux outils de géolocalisation pouvaient déjà mettre à mal ces sites en offrant des fonctionnalités permettant d’ajouter des notes et commentaires aux « check-in ».  Toutefois, ces informations volatiles n’étaient pas visibles aux yeux de tous les internautes et n’avaient pas eu de réelles conséquences sur la fréquentation de ces sites. Ce n’est plus le cas avec Google Hotpot. Si ce service connaît un franc succès, il se peut que les sites d’avis soient voués à disparaître…

Google Hotpot vers une convergence de l’e-réputation et de la géolocalisation ?

Avec Hotpot, les petits commerces, restaurants et hôtels se retrouvent confronter à un service nécessitant l’enregistrement de tous leurs lieux. En effet, sur le site dédié chaque endroit possède une fiche détaillée ainsi qu’une mini fiche avec une photo.

Avec ces fiches et ces avis disponibles directement dans le moteur de recherche, Google Hotpot offre à ces entreprises la possibilité de surveiller ce que les internautes disent de leurs points de vente, un suivi grandement facilité par la segmentation des avis par lieux.

Fonctionnalité à double tranchant, puisque les opinions négatives seront visibles au premier coup d’œil directement dans les résultats des recherches. Mais surtout elles seront pérennes, contrairement à un réseau social comme Twitter ou Facebook. Et avec les applications mobiles, les mécontentements des clients dans un des points de vente pourront être visibles instantanément en ligne. De quoi influencer la réputation online des entreprises.

Source : Google blogspot Lockergnome
Chargement