Notre veille

Article

The Guardian : Voice Your View

Article Conseil

Si le vénérable quotidien britannique The Guardian a réussi son passage à l'ère digitale, sa santé économique demeure précaire. C'est pourquoi le journal cherche à étendre son lectorat en dehors du Royaume-Uni. Depuis plus d'une décennie, The Guardian a multiplié les efforts pour s'implanter aux Etats-Unis : après le lancement avorté d'une revue hebdomadaire au début des années 2000 et l'échec de Guardian America en 2009, Guardiannews.com a été mis en service en septembre 2011 pour devenir le pendant américain de Guardian.co.uk. Hélas, malgré un lectorat en forte progression, + 31 % entre janvier 2012 et janvier 2013, Guardiannews.com pâtit de la faible notoriété du journal aux Etats-Unis : une campagne de publicité ambitieuse s'imposait. La campagne Voice Your View, lancée le 3 mars, parie sur la synergie entre le papier et le numérique. Des affiches sont diffusées à Chicago, New York, Los Angeles, et San Francisco. Portées par le graphisme à la fois sobre et sophistiqué de l'artiste Norma Bar, elles traitent de sujets propices aux débats, comme le port des armes ou la vie privée sur internet. Particularité : chaque affiche contient deux points de vue opposés, un à l'endroit et l'autre à l'envers, et se décline donc en deux versions. Les badauds sont encouragés à prendre une photo de l'affiche présentant à l'endroit l'opinion qu'ils soutiennent et à la diffuser sur twitter avec le mot-dièse #VoiceYourView. Un microsite agrège les votes et propose des liens vers des articles du Guardian qui traitent des sujets évoqués dans les affiches. Malgré un thème similaire, cette campagne prend le contrepied de la fameuse campagne Three Little Pigs diffusée l'année dernière. Cette dernière faisait l'apologie du journalisme ouvert en montrant comment la collaboration entre lecteurs et journalistes pouvait transformer un simple fait divers en sujet de société, mais la publicité elle-même n'était pas interactive. Cette fois-ci, l'interaction est encouragée, mais elle est mise au service d'une vision plus traditionnelle : le journal est là pour aider le lecteur à se forger une opinion en toute connaissance de cause.
Chargement