Notre veille

Article

Harry Potter à l'école du Web 2.0

Article Conseil

«Ce matin n’était pas un matin comme les autres. Harry le savait. Pourtant, le café dans sa tasse était toujours le même, ses toasts étaient toujours grillés de la même manière. Comme tous les matins, il entendait Kreattur, l’elf de maison, maugréer en passant le balai. Comme tous les matins, il entendait Ron, son meilleur ami et colocataire, se battre avec sa baguette pour se raser. Mais ce jour était définitivement différent dans la vie d’Harry. Aujourd’hui, c’était le premier jour de sa nouvelle vie. Aujourd’hui il allait enfin rentrer au ministère de la Magie. Mais Harry n’y allait pas pour s’occuper des créatures magiques, encore moins des affaires des Moldus. Il n’y allait même pas pour devenir un auror, ce dont il avait toujours rêvé. Non, Harry avait une nouvelle passion, le Marketing. » Voilà l’exemple parfait d’une Potterfiction. Comme des milliers de fan à travers le monde, j’imagine ce qui n’est pas dit dans les livres. Je crée ma propre histoire. Et depuis hier, on a appris qu’un site internet, Pottermore, allait être dédié à ces histoires. Pour ceux qui n’auraient pas suivi l’affaire, un petit retour en arrière s’impose. Le 31 mai, Youtube lançait une nouvelle chaîne, JKRowlingAnnounces. On pouvait y voir un décompte. A quelques jours de la sortie du dernier volet de la série au cinéma, la maman d’Harry Potter allait donc faire une annonce. La question était de savoir ce qu’elle allait annoncer. Un nouveau livre ? Une nouvelle saga ? La réponse est enfin tombée hier. Elle lance donc un nouveau site internet, Pottermore. Mais Pottermore est plus qu’un simple site internet. C’est l’officialisation d’une communauté. En effet, ce site semble être un astucieux mélange entre Facebook et Wikipedia. Facebook car tout le monde pourra s’inscrire et se créer un profil. Wikipedia, car vous pourrez relire tous les livres en version numérique et y ajouter vos Potterfiction. Par exemple, vous pourrez imaginez ce qui arrive à la fin du tome 7. Ou alors vous concentrer sur un personnage secondaire et développer son histoire. Rien de nouveau pour les fans vous me direz. Et pourtant, ce n’est pas le seul intérêt. J K Rowling va aussi ajouter au fur et à mesure des nouveaux chapitres aux différents livres. Imaginez-vous alors entrain de relire le premier tome. Un chapitre s’ajoute, ce qui augmente votre plaisir de lecture. Mais imaginez maintenant pouvoir lire ce que d’autres fans ont imaginés concernant un événement, ou alors l’écrire. C’est donc une toute nouvelle expérience de lecture qui s’offre aux fans. Toutefois, certains s’offusqueront du fait que cela ressemble à un simple coup marketing. En effet, le site mettra aussi en vente la version numérique de la saga, et après les 400 millions de livres vendus, on se dit que c’est un bon moyen de relancer la machine. Pour ma part, je ne pense pas que l’attrait du gain soit le seul motif. Dans un premier temps, l’auteur souhaite viser un nouveau public, une nouvelle génération. Harry Potter a débuté en 1997 et va bientôt s’achever au cinéma. Dès lors, il faut trouver un moyen de faire connaitre la saga à une nouvelle génération. Mais ce qu’elle a compris, c’est que la saga Harry Potter est de celles qui vont survivre aux livres. Au même titre que le Seigneur des Anneaux ou Star Wars, la communauté des fans s’est emparée de l’histoire. Leur donner un site officiel est donc un moyen de les rassembler et de les suivre. Le rendez-vous est pris le 1er octobre pour le lancement officiel du site. Pour l’heure, vous pouvez toujours donner votre adresse mail et espérer faire partie des quelques chanceux sélectionnés pour visiter le site en exclusivité dès la fin du mois de Juillet.
Chargement