Notre veille

Article

HSBC se met au goût du jour

Article Conseil

Pour HSBC, Hong Kong est un territoire stratégique. Tout d'abord parce que c'est là qu'est née la Hongkong and Shangai Banking Limited, la banque à l'origine de la fondation du holding HSBC en 1991. Ensuite, parce que c'est une de ses principales place-fortes : en 2012, la filiale Hongkongaise a généré à elle seule 36.5 % des bénéfices du groupe. Cela explique la forte présence marketing du groupe dans la ville. Par exemple, HSBC parraine le Hong Kong Seven, le principal tournoi mondial de rugby à 7 et un des hauts lieux du calendrier sportif local. Chaque édition du tournoi est l'occasion d'une campagne de promotion spectaculaire ; pour l'édition 2013, 10 000 pièces de monnaie commémoratives ont été frappées et l'événement a été mis en scène dans une vidéo YouTube. Avec moins de fanfare,  Actuellement, comme la cuisine japonaise a le vent en poupe sur Yahoo, HSBC a négocié avec une quarantaine de restaurants japonais des réductions allant jusqu'à 50 %. Pour assurer la promotion du site, des espaces publicitaires ont été achetés sur le moteur de recherche de Yahoo Hong Kong.   Source:Image tirée du site https://www.redhotdinenfly.hsbc.com.hk   Quels sont les points forts de cette opération ? Le partenariat avec Yahoo Hong Kong. Si Baidu écrase ses concurrents en Chine Continentale, Google et Yahoo dominent à Hong Kong : le choix de ce dernier est donc logique. Qui plus est, HSBC a déjà un riche passé de collaboration avec Yahoo : les francophones se souviendront peut-être de la campagne « Votre Point de Vue » lancée sur Yahoo Question/Réponse en 2007. Avec Dine and Fly, un nouveau cap semble être franchi : d'après Rico Chan, Directeur Général de Yahoo Hong-Kong, ce serait la première fois que Yahoo Hong Kong autorise une autre entreprise à utiliser ses données de recherches à des fins promotionnelles (source). Le principe de la campagne adaptative. Presque toutes les banques proposent des offres de réduction. Mais ici, HSBC les adapte en fonction de l'évolution des goûts locaux, que sont censées refléter les requêtes sur Yahoo Hong Kong. Et grâce aux votes des clients, HSBC peut connaître précisément les préférences de chacun et ainsi affiner à l'avenir ses offres. Toutefois, les requêtes affichées sur le site datent de la période du 1er novembre 2012 au 31 janvier 2013 : bien que le manque de fraîcheur des données soit sûrement dû aux conditions du partenariat avec Yahoo ou au temps nécessaire à négocier les offres de réduction, mais cela donne l'impression que le principe n'a pas été poussé jusqu'à bout.   Bien entendu, on peut se demander pourquoi HSBC n'a pas cherché à s'appuyer sur des réseaux sociaux, comme l'a fait American Express : un partenariat avec Facebook Hong Kong aurait certainement facilité la collecte d'informations sur les préférences individuelles et la mise en place de bons de réduction personnalisés. Néanmoins, la stratégie d'HSBC recèle peut-être des avantages insoupçonnés, notamment en matière de contrôle des données...
Chargement