Notre veille

Article

JP Dratac : Le chômeur qui buzz

Article Conseil

Pendant que les réseaux sociaux terminent de rendre de plus en plus poreux la sphère du privé sur la Toile, le monde du travail y entame pleinement sa révolution. En l'espace de quelques années à peine, Internet a modifié les fondamentaux du marché du travail. Des petites annonces papier, le demandeur d'emploi est passé à une veille digitale des offres. Aujourd'hui, l'aspirant au travailler plus pour gagner plus révolutionne encore les potentialités du web sur le marché de l'emploi en prenant à bras le corps le 2.0. A une époque où le travail fond comme neige au soleil, les réseaux sociaux sont devenus la pierre angulaire des demandeurs d'emploi. Du plus sérieux ou plus improbable, le CV vidéo a ainsi naturellement fait sa place sur le marché du travail. Ayant senti le vent tourner, les candidats sont aujourd'hui de plus en plus nombreux à tenter l'expérience pour séduire Monsieur le "Boss". Dernièrement et non sans humour, Isabelle Moreau, celle qui communique-nique-nique tout simplement, alimentait le buzz. Dans le même esprit déjanté, Nicolas Catard aka Stivostin faisait l'affiche avec son CV vidéo “Je veux travailler".
Stivostin - Je Veux Travailler
envoyé par lolaken. - Regardez d'autres vidéos de musique. Après avoir trouvé du boulot, il revient avec une seconde vidéo: “J’ai trouvé un job”.
Stivostin - "J'ai trouvé un job"
envoyé par lolaken. - Clip, interview et concert. Largement plébiscité sur la Toile, Stivostin se permet aujourd'hui un CV vidéo pastiche avec les aventures de JP Dratac. Découpeur d’ailes gauches de poulets fraîchement remercié après 5 années de bons et loyaux services dans une usine du Nord de la France.
JP Dratac "Découpeur d'ailes gauches de poulets"
envoyé par jpledecoupeur. - Regardez plus de clips, en HD ! Prenant avec plus ou moins d'aisance le virage du Web 2.0, les entreprises composent elles aussi avec les outils participatifs que sont les plateformes de réseaux sociaux. Un engouement confirmé par les données de l'enquête de l'intégrateur Avanade, qui affirme que plus 60% des entreprises dans le monde pensent que les réseaux sociaux sont l'avenir en matière de collaboration. Une brèche ouverte où ne manquent pas de s'engouffrer des dizaines de start-up au premier rang desquelles Jive Software, Social Platform, ou encore bluekiwi.
Chargement