Notre veille

Article

La jeunesse et les réseaux sociaux

Article Conseil

La nouvelle vient de tomber comme un couperet, Facebook projette de lancer une version destinée aux moins de 13 ans ! Le réseau social est officiellement interdit pour les enfants, cependant on sait que 25 % des 7-12 ans et 5 % des 3-6 ans possèdent un compte en trichant sur leur âge. Présenté comme un moyen de les protéger, ce projet fait débat en ce moment. Quel enjeu se cache derrière cette annonce? C’est l’occasion de faire le point sur les réseaux sociaux dédiés à nos bambins.

Un Facebook pour enfants

Le réseau social a annoncé le lancement d’une version spéciale pour les - de 13 ans. Elle permettrait aux enfants de naviguer sous le contrôle de leurs parents en reliant leurs comptes respectifs. Ces derniers pourraient contrôler leurs posts, les applications utilisées et leurs demandes d’amis. Un projet plein de bons sentiments en somme, mais qui a provoqué une vague de stupéfaction dans le monde entier. 3 points clés font l’objet du débat :

  • d’abord, c’est un véritable cadeau offert aux annonceurs, ça n’échappe à personne. Les marques auront leur public cible regroupé. De quoi attirer de nouveaux investisseurs pour rattraper la difficile entrée en bourse de Facebook.
  • ensuite, ce projet pose aussi le problème de la vie privée. Quel enfant normalement constitué accepterait d’être fliqué par ses parents ? Toutes les bêtises qu’on aime raconter pour paraître populaire aux yeux de ses copains n’ont pas dessein à être lues par ses ancêtres !
  • enfin, cette nouvelle tendra à imposer davantage et plus tôt Facebook comme une des marques préférées des jeunes.

Profitons de cette annonce pour revenir sur les réseaux sociaux pour enfants qui avaient profité de l’absence de Facebook pour tenter de s’imposer.

Splash

Splash, c’est le réseau éducatif autour de l’école. Les enfants ne sont amis qu’avec leurs enseignants et leurs camarades de classe dans un espace sécurisé. Le site accueille 66 000 établissements français. C’est l’idée première du réseau social qui permet de garder des liens avec son entourage proche dans une démarche pédagogique. Et les enfants sont initiés au contrôle de leur image et à l’utilisation modérée d’un réseau social.

L’univers de Wilby

Encore un réseau qui se veut éducatif avec l’univers de Wilby ! Ce dernier a la particularité d’être amusant grâce au personnage Wilby qui raconte des anecdotes sur le quotidien et les interrogations des enfants. L’enfant peut développer ses connaissances dans plusieurs matières à travers des jeux. Bref, de quoi plaire aux enfants et aux parents.

Club Penguin

Club Penguin est autant une plateforme de jeu qu’une communauté made in Disney. Fort de ses 150 millions d’inscrits dans le monde, il permet à l’enfant de créer son pinguin et tout son petit monde autour. Il peut discuter avec ses amis, débloquer des jeux notamment en allant sur Youtube pour pouvoir obtenir des astuces. Preuve ultime du succès, une appli iphone a été créée pour que les enfants puissent rester connectés ailleurs qu’à la maison !

Moshi Monsters

Moshi Monsters, c’est un vrai monde parallèle à portée des enfants. Le principe : adopter un petit monstre, chatter avec ses amis et jouer aux jeux ! Les personnalités attachantes des monstres ont déjà séduit 60 millions d’utilisateurs.

Voici une petite vidéo pour vous plonger dans cet univers bien sympathique :

On a pu découvrir l’existence de réseaux sociaux adaptés aux enfants de - de 13 ans. On y a noté l’importance d’un univers socio-éducatif et d’un espace sécurisé dédiés aux enfants et aux parents. Autrement que des réseaux sociaux, on peut simplement parler de communautés car avant l’âge de 13 ans, l’enfant n’a pas la notion de réseautage. Facebook va donc se lancer en reprenant ces codes, mais réussira t-il à attirer nos chères têtes blondes ?

Chargement