Notre veille

Article

La réglementation des billets sponsorisés se durcit...

Article Conseil

Ce n’est pas nouveau, le débat sur la rémunération des blogueurs fait couler beaucoup d’encre. Doivent-ils respecter une réglementation particulière ? Il semble que désormais, ce soit clairement le cas. Nous vous parlions déjà de ce durcissement des règles dans l'article Faut-il payer les blogueurs ? En effet, suite à la publication d’un rapport par Forrester, avec le soutien de Google (on notera en passant que les billets sponsorisés concurrencent de manière frontale les liens sponsorisés - prudence donc quant à la lecture), la Commission Fédérale du Commerce, une organisation américaine, a donc actualisé son guide concernant les préconisations et les témoignages dans la publicité. Ce dernier avait été édité afin de protéger les consommateurs et de veiller au respect du marché de la libre concurrence. Ces nouvelles directives touchent directement les campagnes de billets sponsorisés, mettant en scène les publicitaires et les réseaux sociaux, en l'occurrence les blogs. Comme vous le savez certaines agences dictent (ou valident à minima) les billets rédigés pour le compte de leur clients, aux blogueurs qui n'ont, par conséquent, pas le droit à la critique. Pour lutter contre cela, les institutions ont listés trois points de vigilance à respecter afin d'éviter de franchir une “ligne rouge” : - Les publicitaires et les blogueurs doivent rendre public la rémunération via un disclaimer sur le blog, un marqueur de billet sponsorisé. - La rémunération du blogueur ne doit pas influer sur ses opinions, ses croyances ou sa propre expérience - Les publicitaires et les blogueurs endossent l’entière responsabilité en cas de fausses déclarations par le blogueur sur la marque Cette réglementation concerne les Etats-Unis uniquement. Par principe, une loi est spécifique à un territoire et ne traverse pas les frontières. De plus, Internet complexifie l'application d'une juridiction universelle. Néanmoins, au niveau européen, des règles similaires se mettent progressivement en place. De ce fait, certaines agences anticipent d'ores et déjà ces modalités. En l'occurrence, chez Vanksen et Buzzparadise nous sommes convaincus que les leaders d’opinion et les marketers ont tout à gagner à respecter une ligne de conduite et mettre cartes sur table. Les campagnes de billets sponsorisés s’assimilent à une forme de publicité et sans conditions établies, on risque la diffusion d’une publicité masquée et mensongère. Par ailleurs, les peines encourues dans ces circonstances s’avèrent de plus en plus lourdes. Quant à Forrester, l'institut de recherche par qui tout a commencé, il va plus loin en préconisant 7 règles à respecter, principalement destinées aux agences de communication : - Etre avisé quant à la juridiction d’un État, dans la mesure où la loi diffère selon les pays - Faire preuve de transparence en affichant clairement la rémunération - Etre authentique afin de préserver la crédibilité des blogueurs - S’assurer de la pertinence des déclarations et de la valeur ajoutée du blog sollicité - Laisser place à la discussion et rester à l’écoute des blogueurs et des lecteurs - Choisir ses collaborateurs avec précaution en sélectionnant des personnes professionnelles - Mettre en place ces opérations progressivement afin de connaître les ficelles de cette activité Ces conseils permettraient effectivement d’assurer des campagnes plus qualitatives. De nos jours, de nombreux consommateurs supportent de moins en moins la publicité à outrance, intrusive, agressive et parfois mensongère. A l'inverse, ils accordent une forte confiance à ces leaders d’opinion et aux avis publiés sur internet. A l’instar de la politique de BuzzParadise et de ses nouvelles activités, les agences ont tout intérêt à utiliser les billets sponsorisés en respectant ces quelques règles afin de ne pas les discréditer et causer du tort aux blogueurs et aux marques par ailleurs.
Chargement