Notre veille

Article

L’advergame d’Allianz à l’aube des JO de Londres

Article Conseil

Allianz vient de lancer « Judo Master Class », un advergame interactif  dédié au judo sur Youtube. La marque, aidée de son agence DDB, souhaite mettre en avant son partenariat avec le judoka Loic Pietri, en lice aux JO de Londres. C’est l’occasion parfaite pour affirmer sa présence sur le digital et les réseaux sociaux. Comment jouer ? Il suffit de se rendre sur la chaine Youtube d’Allianz France et de se laisser emporter par l’appel du combat. En somme, c’est assez simple : l’internaute se met dans la peau de Loic Pietri et l’aide à mettre au tapis ses adversaires ! Il faut réussir 7 prises à la perfection pour atteindre la ceinture noire. Très ludique, le jeu nous permet d’apprendre le nom des prises, de les appliquer et d’en voir la démonstration. Avec en prime, si l’on réussit à atteindre la ceinture noire 2e dan, le privilège de « faire partie du cercle fermé des maitres du judo », rien que ça ! A travers ce jeu, Allianz bouscule le monde de l’assurance. Avec ses 4 milliards de vidéos vues chaque jour, Youtube est devenue la plateforme idéale pour offrir un jeu interactif au public. La marque réalise ainsi un coup de maitre en proposant ce jeu à l’approche des JO de Londres. Retour sur les advergames qui ont su tirer leur épingle du jeu L’année dernière, l’advergame Roland Garros permettait de se mettre dans la peau d’un joueur professionnel sur le fameux terrain de l’événement mondial. Plusieurs marques se sont associées pour créer ce jeu en flash, à savoir Longines, adidas, Babolat, Lacoste, Nespresso et Alain Afflelou. Tous les jours, le jeu offrait la possibilité de gagner des lots des marques partenaires en étant le meilleur ou tout simplement le plus chanceux ! Orangina a profité de la Coupe du Monde de rugby fin 2011 pour lancer le jeu Sérial Plaqueur sur sa page Facebook. Après avoir plaqué au sol le capitaine de l’équipe de France, Thierry Dusautoir, l’Ours Orangina interpelle l’internaute pour choisir sa prochaine victime : une bimbo, un ado à mèche ou encore une bourgeoise ? Allez, rien que pour le plaisir, visionnons le plaquage de la bimbo : Last but not least, Coca-Cola a lancé sa plateforme cokepolarbowl.com pendant le dernier Super Bowl. Les internautes étaient invités à rejoindre les Ours Polaires pour regarder le match. Deux Ours portaient chacun une écharpe aux couleurs respectives des équipes des New-York Giants et des New England Patriots. Les ours vivaient le match en live, assis sur leur banquise, un coca à la main, et réagissaient aux rebondissements du match. L’internaute pouvait les voir sauter de joie dès que leur équipe respective marquait ou encore les voir danser à la « Artic Dance Party ». Coca-Cola démontre ici la frontière inexistante entre on et off en intégrant les conversations au sein des médias sociaux pendant un événement. Le monde digital offre ainsi un enrichissement de l’expérience sportive, dont les internautes sont demandeurs. Et la marque l’a bien compris, car elle profite d’une large audience pour affirmer sa présence dans les médias sociaux.
Chargement