Notre veille

Article

Lancement de "Times of India"

Article Conseil

Considérée par beaucoup comme un pays “en voie de développement” voire “émergent”, l'Inde est en tout cas la plus grande démocratie du monde. Elle regorge d'excellents étudiants et surtout, elle vient de nous prouver le pouvoir d’une population à se mobiliser autour d’une “cause” ou d’une idée parmi les plus créatives du moment. Beaucoup d’opérations de buzz, souvent couplées avec du viral (pour bien faire), apparaissent, mais certaines d’entres elles se battent pour des causes plus larges qu'un simple lancement de produit. Cette campagne vaut vraiment le détour car c’est bien la première fois qu'on découvre un projet aussi incroyable dans le milieu des agences. Imaginer un tel déploiement à l’échelle d’un pays, c'est presque du jamais vu. Pour communiquer sur le lancement du plus grand journal anglophone en Inde, “Times of India”, l’agence JWT a réalisé un coup des plus magiques: investir la vie politique de façon communautaire, participative et surtout éthique en misant sur 8 candidats issus d’une très longue sélection. Comment? Avec une émission de télé-réalité de 18h en prime time, avec 100 annonces presse dans “Times of India”, 3 sites web, 20 meetings, mais aussi et surtout avec une dose de "people" locaux (notamment un ancien président et un acteur), JWT a plus que réussi cette campagne multi-supports. Gregory Pouy analyse cette opération en expliquant: "Clairement le viral n’est pas la solution magique à bas prix et pour que l’opération soit efficace, c’est surtout du marketing 2.0 (participatif) qu’il faut mettre en place en utilisant intelligemment l’ensemble des media et techniques qui sont à disposition". Cette campagne est en train de gagner des prix dans le monde entier et risque de finir dans les annales de la communication. Un prix à Goa, 3 prix International Newsmedia Marketing à Los Angeles, bientôt Cannes… Le plus fou est que la population indienne a encouragé tout ce déploiement. Plus de 1 milliard de personnes touchées, dont 34 000 candidats, 8 nouveaux leaders et 1 futur premier ministre…!
Chargement