Notre veille

Article

L'art selon Kit Kat

Article Conseil

Si le célèbre slogan « Have a Break, Have a Kit Kat » reste toujours d'actualité, la stratégie marketing de Kit Kat a bien évolué depuis que la marque est tombée dans l'escarcelle de Nestlé en 1988. Une profusion de nouveaux formats et de nouvelles variétés ont été lancées à partir des années 90, et au cours des années 2000, le concept des « éditions limitées », des variétés vendues pendant une courte période (2 à 3 mois en général) dans des marchés spécifiques, a fait florès. Comme son nom l'indique, Kit Kat Limited Edition White est justement une de ces éditions limitées. Et pour fêter dignement la fin de sa production, Kit Kat Australie a eu l'idée de créer 50 peintures à partir du chocolat fondu des 50 derniers paquets de la série. Début avril 2013, une vidéo présentant le projet a été diffusée sur la page Facebook de la marque et les photos des posters ont été publiées le jour suivant. Ces posters seront envoyés à des fans Facebook au cours du mois d'avril.   Que retenir de cette initiative ?
  • Le produit comme matière première. Utiliser directement le produit pour confectionner un support de promotion est un bon moyen de se démarquer de la concurrence et de retenir l'attention du consommateur. Lego est un adepte de longue date de cette méthode.
  • Le recours aux codes du luxe. En célébrant une fin de série par la création d'oeuvres artistiques, Kit Kat Australia renforce l'effet de rareté de l'édition limitée et donne l'impression que celle-ci était exceptionnelle. Cela s'inscrit dans la stratégie plus globale de Nestlé d'appliquer les codes du luxe aux produits de consommation.
La banalisation des éditions limitées peut faire douter de l'impact réel de ce genre de promotion, mais celle-ci aura le mérite de sortir de l'ordinaire !
Chargement