Notre veille

Article

Le Noël Starbucks : un dispositif on/offline spécifique

Article

Starbucks veut vous faire passer l’hiver dans ses cafés. Pour l’occasion, décorations de noël, verres rouges et produits exclusifs sont au rendez-vous. La plus importante chaîne de coffee shops au monde met alors en place un dispositif on/off line conséquent pour les fêtes de fin d’année. _
A Portland, Denver et Washington, Starbucks va lancer pour la troisième fois son action de guérilla marketing “coffee on cars”. De nombreux taxis mettent un gobelet Starbucks sur le toit de leur véhicule jusqu’à ce qu’un citadin les arrête. A ce moment-là, il se voit offrir une tasse de café. Dans le métro de New-York, ce sont des tickets de métro qui ont été offerts. A Chicago, les passants se sont vus offrir des tickets de cinéma. En plus de ces cadeaux, les passants recevront une carte appelée « cheer pass », sur laquelle un numéro est inscrit. Starbucks a également loué le carrousel du Seattle Center pour offrir un tour aux passants. Toutes les personnes qui s'y rendent se voient signaler que leur tour est offert par la chaîne de coffee shops. A Chicago, un concours de lancer de boules de neige a été organisé avec Rex Grossman, footballeur américain professionnel. Les participants ont dû se départager en lançant des boules de neige sur des cibles dans un univers 3D aux couleurs de noël. Le meilleur a eu la chance d’affronter le quarterback des Bears et a remporté un ballon dédicacé du joueur. Tout le monde s’est vu récompenser par un « cheer pass » ou une Starbucks card. « Nous recherchions une manière de créer et de suivre une chaîne de bonne volonté, ou de bonnes actions, » nous annonce Brad Stevens, vice-président du marketing aux États-Unis. Il ajoute que : « Si vous établissez un rapport émotif avec vos consommateurs, vous avez capturé leur cœur. C’est ce qui crée la fidélité à la marque » Outre ces actions de street marketing, le dispositif repose sur le concept des « cheer pass ». Le principe est d’inciter les consommateurs à créer une chaîne de bonté. Plus de 50 000 « cheer pass » ont été distribués aux Etats-Unis et au Canada. Les heureux possesseurs doivent faire une bonne action envers quelqu’un et lui transmettre le « cheer pass » en espérant que la chaîne de bonté se poursuive. Ensuite, le consommateur doit se rendre sur le site pour raconter son histoire et ainsi de suite. Voici un exemple : « J'attendais à un arrêt d'autobus quand un étranger m’a tapé sur l’épaule, tiré vers le haut et m'a remis le « cheer pass » et vingt dollars. Il a dit que si je devais accepter le cadeau, je devrais faire deux choses : transmettre le « cheer pass » et essayer de donner plus à quelqu'un d'autre. "Les cadeaux matériels ne sont rien par rapport à l'espoir et l'amour" dit-il. Ainsi, j'ai accepté le cadeau et je projette d’en donner plus à quelqu'un demain. » Dirigez-vous directement sur le site www.cheerpass.com pour mieux comprendre la mécanique. Vous pourrez également éditer votre propre « cheer pass » numéroté et commencer une nouvelle chaîne. Vous constaterez avec moi que cette expérience sociale est une bonne idée mais que l'adhésion du public n'est pas encore là. Lire la suite...
Chargement