Notre veille

Article

Le Slip Français : sévèrement burné

Article Conseil

En France, l’heure est au patriotisme économique. Certains ministres vont jusqu’à poser en marinière, mèche au vent et regard farouche et à s’ériger en sauveurs de l’industrie française ! Et, pour nous autres mâles, quel meilleur moyen de montrer que nous avons la « francitude » (merci Mme Royal) arrimée au corps que d’acheter des slips français qui glorifient nos attributs au lieu de les ratatiner comme le feraient de vulgaires slips étrangers ?

Prenez une ambiance typiquement sixties, saupoudrez-la d’une bonne dose d’absurde et vous obtenez la « Surprise du Chef »

C’est en septembre 2011 que le jeune entrepreneur Guillaume Gibault lance Le Slip Français. L’idée ? Vendre des sous-vêtements masculins entièrement fabriqués en France en s’appuyant sur la vente en ligne pour compenser les coûts de main-d’œuvre. Dans un secteur dominé par des multinationales du textile qui n’hésitent pas à délocaliser, le pari semble fou. Pourtant, 16 mois plus tard, le succès est au rendez-vous : le chiffre d’affaires ne cesse de progresser, la gamme de produits s’est diversifiée, un réseau de boutiques partenaires s’est constitué... même les exportations décollent : Le Slip Français est déjà présent au Japon ! Comment diable le petit Gaulois est-il parvenu à faire entendre sa voix ? Grâce à une identité forte. Des slips nommés d’après des sous-marins nucléaires (l’Intrépide, le Vaillant) au site officiel arborant fièrement un label « made in France », tout a été pensé pour créer une ambiance faussement cocardière qui valorise le savoir-faire français sans se prendre au sérieux. Grâce aussi à un marketing viral audacieux et créatif. Lors de la campagne électorale française, Le Slip Français a malicieusement détourné les affiches des candidats et même la vidéo de campagne du PS ! Son audace a payé au centuple, car l’opération a été abondamment relayée par les médias et aurait engendré pour 15.000 euros de ventes. Dans la même veine parodique, la période du festival de Cannes a été l’occasion du lancement du Festival de Slip de Cannes... Enfin, il y bien sûr la « La Surprise du Chef » qui a dépassé la barre des 700.000 visionnages sur YouTube. Désormais, Le Slip Français est bien implanté sur la toile, comme en témoigne sa très active page Facebook, forte de 12.000 aficionados. Guère intimidé par l’ampleur de son défi, Guillaume Gibault a appliqué avec brio la devise de Joseph Kessel, son auteur favori : on peut toujours plus que ce que l’on croit pouvoir !
Chargement