Notre veille

Article

Les ados américains délaissent Facebook pour l’intimité sociale

Article E-réputation

Adam Ludwin, développeur de l’application photo Albumatic a récemment mené une étude en interrogeant 20 adolescents de moins de 25 ans. Tous déclarent être lassés par Facebook. Cette étude, révélée, critiquée puis approfondie* par le site The Verge a depuis fait parler sur la toile. Il semble en effet que la nouvelle génération d’ados perçoit Facebook comme une trop grosse machine :
  • Partager ses informations personnelles auprès de ses amis n’est plus cool
  • Construire et peaufiner une identité unique est ennuyeux
  • Les  ados ont souvent plusieurs membres de leur famille parmi leurs amis Facebook et ne se sentent plus libres de s’exprimer sur ce réseau social.
  • Ils dénoncent le trop grand nombre de fonctionnalités et la fréquence des changements de design opérés sur la plateforme.
  • Ils sont constamment à la recherche de nouveautés dans les applications
Les jeunes américains interrogés placent désormais Facebook en 4ème position, derrière Instagram, Tumblr et Snapchat. Ce qui leur plaît, c’est notamment la simplicité d’utilisation d’Instagram et Tumblr, qui permettent par exemple un partage facilité des images, ou encore qui proposent des applications simplifiées pour une utilisation depuis un smartphone. L’application Snapchat, encore peu connue en France, rencontre un succès fulgurant auprès de cette génération car elle permet de partager des photos éphémères, qui ne restent visibles pas plus de 10 secondes (et peuvent être programmées pour moins).

Contrairement à Instagram qui mise sur l’esthétique, cette plateforme sert surtout à partager des photos funs et décomplexées, mais permet également à certains ados de s’adonner au sexting. Les utilisateurs se sentent plus en confiance que sur Facebook car ils ne craignent pas de retrouver ces photos sur la toile et peuvent cacher cette activité auprès de leurs parents. Pour contre-attaquer cette concurrence menaçante qui accapare son cœur de cible  Facebook qui reste tout de même le réseau social le plus consulté par les jeunes (avec 86% des 18-29 ans inscrits, contre 28% sur Instagram et 13% sur Tumblr) va progressivement déployer une nouvelle Timeline, qui intègrera désormais le flux Instagram.  Il n’est pas certain que cette stratégie suffise à redorer son blason auprès de cette cible. Il a beau faire face à un besoin croissant d'intimité sociale, sa masse critique lui assure encore de beaux jours à venir !   Edit: *Précisions sur l'étude Albumatic qui ne fait pas l'objet de cet article. Je rebondis surtout sur l'investigation de The Verge.
Chargement