Notre veille

Article

Les gens de la pub et les médias sociaux

Article Conseil

Les gens de la pub, une espèce à part ? L'agence Heat a choisi de s'attarder sur leur consommation de médias sociaux en les comparant aux gens normaux, le résultat parle de lui-même... Certes, pour le compte Facebook, la différence n'est pas flagrante, s'agissant du média social le plus populaire. Mais notons tout de même que 71% des personnes travaillant dans le milieu de la pub font constamment attention aux publications des marques, contre 23% pour les autres (Forcément, ils surveillent les moindres faits et gestes du client qu'ils ont récemment formé, histoire de ne pas se retrouver avec un bon bad buzz sur les bras, puis regardent ce qui se fait chez la concurrence aussi). Le pubeux se doit d'être partout : Twitter, Tumblr, Pinterest, Instagram, Spotify, et même Google + ... Pourquoi ? Parce qu'il faut tester pour approuver et puis parce que tous ses potes de la pub sont dessus...non mais aussi parce qu'il est curieux, et que la curiosité, dans son cas, c'est un bon défaut (du moins ça sonne mieux présenté comme ça). Donc oui, le dernier média social à la mode un peu cool que personne ne connaît, il y est. L'interaction marque-consommateur via les médias sociaux, il y croit dur comme fer. Normal, c'est un peu ce qu'il essaie de défendre bec et ongle devant un client qui ne voit pas l'intérêt d'une page Facebook où en plus, il faudrait laisser le consommateur s'exprimer. Et puis bon, le mec de la pub vit dans ce qu'on appelle "le monde merveilleux du dialogue parfait entre marque en phase avec son temps et consommateur alerte et attentif". Les gens de la pub consommeraient donc plus de médias sociaux...et aussi plus d'alcool, de drogue et de sexe apparemment. Les portraits brossés par le livre 99 francs et la série Mad Men ne seraient donc pas si éloignés de la réalité... Essayons de comprendre : la publicité doit inciter la personne lambda à consommer, consommer physiquement en achetant un produit mais aussi consommer mentalement en adhérant petit à petit au message de la marque. Finalement la marque tente d'instaurer chez le consommateur un comportement addictif qui le poussera à revenir : dans le magasin, sur le site, sur la page Facebook, etc. Peu importe pourvu qu'il revienne. Les personnes travaillant dans le milieu de la pub ne font finalement que mettre en pratique ce comportement addictif qu'elles vont devoir faire naître chez le consommateur...Bon ok d'accord je suis partie loin, en fait les gens de la pub sont juste fêtards, arrogants et désespérément seuls, voilà tout ;)
Chargement