Notre veille

Article

Les publicités japonaises encouragent l’utilisation des moteurs de recherche

Article

Phénomène récent au Japon, les publicités dans le métro, dans le train ou à la télévision n’affichent plus les URLs des sites des annonceurs mais simplement une barre de recherche avec le mot clé à taper pour retrouver le site corporate. 

Cette situation s’explique par le nombre restreint de noms de domaine encore disponibles pour les titulaires de marques. De peur de voir le trafic dévié sur des pages parking renvoyant sur des sites concurrents, les annonceurs préfèrent miser sur leur référencement naturel dans les moteurs de recherche pour accueillir leurs clients sur leurs sites web. Cette stratégie est compréhensible si les noms de domaine de la société sont de mauvaise qualité (trop compliqués à retenir ou à taper) mais peut aussi être risquée. En effet, on a beau être assuré d’avoir les premières places dans les moteurs de recherche sur sa propre marque, un lien publicitaire d’un concurrent en haut de la page de résultats peut avoir des conséquences désastreuses sur le trafic. Par conséquent, une optimisation de site pour un référencement optimal ne suffit plus, il faut aussi pouvoir protéger ses propres marques des liens sponsorisés abusifs. Cette tendance aurait déjà atteint les Etats-Unis notamment par le biais du moteur de recherche Yahoo qui souhaite créer des partenariats avec des annonceurs pour promouvoir la recherche sur les moteurs. Cela a par exemple fait l’objet d’une publicité pour les « special k » de Kellogs. 

Dans tous les cas, si cette tendance se confirme, c’est le marché des noms de domaine qui risque d’être la première victime de ce changement.

Source des photos : cabel.name

Chargement