Notre veille

Article

Les sociopathes des médias sociaux par Sony

Article Conseil

En avril dernier, le viral sur la machine à buzz du ministre fustigeait avec humour les dérives compulsives du 2.0. Aujourd'hui, sur le site de l'association des accros aux médias sociaux (ndlr. SMAA : Social Media Addicts Association), SONY crée une ubuesque communauté pour la promotion du Sony Vaio mini W Series. Bien pensée et originale, on trouve une vidéo virale parodiant les utilisations aiguës de Twitter et Facebook par ces accrocs. Pour taire ces addictions, les exhortations à la rédemption passe par un plan quinquennal très sérieux ! - 1. Avouer son problème, mais ne pas le twitter ! - 2. Accepter de ne pas valider ou commenter un statut pour se sentir exister - 3. Comprendre que poker un étranger est dangereux - 4. Répéter : "alcool et twitter n'est pas un bon mélange" - 5. Supprimer un ami par jour Dans le même registre, le site propose aussi de poursuivre sa désintoxication aux médias sociaux en visualisant témoignages et confessions d'accros. Mieux, pour afficher clairement son combat, on propose aussi à la vente ces tee-shirts : Mais si après ce parcours du combattant l'accroc n'est pas parvenu à son but, alors il pourra toujours reprendre son addiction avec la technologie du Sony Vaio mini W Series ! Avec ce stratège viral, SONY souligne au vitriol mais avec beaucoup d'humour la place prépondérante des médias sociaux et le risque d'addiction provoqué par une utilisation excessive. Nombreux sont les sociologues ou experts en médias à voir d'un mauvais œil les utilisateurs qui font preuve d'une grande décomplexion sur les médias sociaux en ne prenant pas toujours la mesure de leurs agissements. Mais a contrario, les dilettantes avisées et professionnels avertis en 2.0 postulent pour les opportunités d’un déploiement élargi du privé par la sphère des médias sociaux. SONY s'inscrit dans cette mouvance; rien de très original en soit pour un équipementier technologique, mais il créé bel et bien le buzz en prenant à contre courant les louanges pléthoriques des médias sociaux ! Au passage, le constructeur japonais épingle la lourdeur des critiques envers les nouveaux usages, et parodie avec ce petit rire sardonique les détracteurs au travers de cette association des accrocs aux médias sociaux.
Chargement