Notre veille

Article

L’industrie pharmaceutique face à la contrefaçon sur l’Internet

Article

L’industrie pharmaceutique est l’une des industries les plus touchées au niveau de la distribution et de la contrefaçon sur Internet. En effet, le comportement des consommateurs évolue dans le sens où il est plus pratique et rapide de cliquer pour obtenir un produit que d’aller à la pharmacie.

En 2002, l’organisation mondiale de la santé a estimé que 10% des médicaments produits dans le monde étaient falsifiés, ayant pour conséquence une perte de revenus annuels équivalente à plusieurs dizaines de milliard de dollars pour l’industrie pharmaceutique (“new service will help firms fight fake drugs”, the international chamber of Commerce-november 8, 2002).

« La contrefaçon de produits pharmaceutiques est un crime international mortel. Des milliers de gens sont déjà morts parce que les médicaments qu’ils prenaient ne contenaient aucune substance active » a déclaré Peter Lowe du Counterfeiting Intelligence Bureau.

Des exemples de faux produits communément vendus sur Internet sont les gouttes pour les yeux réalisées avec de l’eau du robinet, du sirop au paracétamol contenant des solvants industriels et des pilules contraceptives à la farine de blé !

Le cas du célèbre VIAGRA® (Pfizer®)

Jusqu’à aujourd’hui, 5725 noms de domaine génériques (*.com, *.net, *.org, *.biz) ont été enregistrés avec le nom de marque de la célèbre pilule VIAGRA®, de 0-consult-viagra.com, à zyban-viagra-online-pharmacy.com. Parmi ceux-ci, 2407 noms de domaine commencent avec la maqrue “Viagra®”, et 876 noms de domaine contiennent les mots “Viagra®” et “online”. De même, la compagnie Pfizer® est associée à son produit Viagra® dans 26 noms de domaine.

Pfizer®, confrontée à une impitoyable contrefaçon et dilution de sa marque, ainsi qu’à une concurrence déloyale, a décidé de réagir en déposant de multiples plaintes pour stopper les ventes en ligne de produits génériques, de contrefaçon ou de fausse versions du VIAGRA®. Par exemple, depuis l’année 2000, 45 procédures UDRPs (Uniform Domain name Dispute Resolution Policy) ont été déposées et traitées à l’OMPI (Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle. www.wipo.int).

Voir l'article complet sur http://www.legitiname.fr/article.php3?id_article=78

 

Chargement