Notre veille

Article

LinkedIn et Sage : une coopération stratégique

Article Conseil

Sage, troisième éditeur mondial de logiciels de gestion pour entreprises, vient de lancer un partenariat avec le site de networking LinkedIn pour promouvoir sa campagne actuelle « Business Brains », disponible sur le site TrainYourBusinessBrain.com. Sage offre aux utilisateurs des entretiens avec des "business brains" (experts en gestion d'entreprise) et 5 tests d’agilité mentale pour mesurer votre propre « QI d’entreprise ». Grâce au partenariat avec LinkedIn, la pub pour Sage sera faite sur certains profils du réseau social. Par ailleurs, les utilisateurs de LinkedIn qui participeront au test auront la possibilité de comparer leurs résultats à ceux d’autres utilisateurs. Il y aura également un forum de discussion portant sur des questions professionnelles. « Cette campagne dépasse de loin la publicité traditionnelle de display », explique Joanna Elliott, responsable de marque chez Sage. « En exploitant le potentiel du réseau LinkedIn nous pouvons directement engager notre cible, et ce de manière beaucoup plus ciblée, pertinente et engageante. » Sage fait un pas en avant avec ce concept. La pub sur des réseaux sociaux existe déjà, mais comme ces plateformes ont du mal à monétiser ces services (condition préalable pour assurer le fonctionnement continu du réseau au long terme) ils sont toujours à la recherche de nouveaux modèles de publicités profitables. Facebook par exemple essaie de gagner de l’argent en plaçant des publicités ciblées sur les profiles des utilisateurs et vient d’ailleurs de présenter une fonctionnalité d’analyse de marché. Cette fonctionnalité permettra aux entreprises de mener des enquêtes très ciblées auprès des utilisateurs (lire l’article ici). Par contre, selon InsightExpress seulement 23% des utilisateurs de LinkedIn, Facebook et Myspace (entre autres) sont prêts à accepter les publicités générées sur leurs profiles. Ce taux d’acceptation est assez faible comparé à celui du «opt-in », une forme de publicité où l’utilisateur donne son consentement préalablement (typiquement il s’agit d’une case à cocher pour recevoir plus d’infos de la part d'une marque, lors de l’inscription à une newsletter par exemple). 40% des utilisateurs d’un réseau social se déclarent ouverts à des pubs opt-in. Il ne faudra donc pas sous-estimer le potentiel de publicité sur des réseaux sociaux. Selon InsightExpress, 43% des personnes qui utilisent internet sont aussi inscrits sur un site de réseautage social, et 71% de ces derniers gèrent des profils personnels sur au moins deux sites sociaux. Sage a bien compris la tendance et tenté un nouveau concept qui promet de toucher un grand nombre de personnes et qui permettra de mesurer l'impact. Résumé : Le fait que les réseaux sociaux soient obligés de trouver des nouvelles méthodes pour générer des publicités acceptées par les utilisateurs pousse les créatifs à imaginer de nouvelles solutions pour faire passer le message des annonceurs. La pub sur des réseaux sociaux permet aux marques d’engager leurs cibles de façon pertinente et ciblée et les possibilités créatives à exploiter sont énormes. Sage vient de nous en montrer une. Nous sommes impatients d’en voir plus.
Chargement