Notre veille

Article

Magnum : toute ressemblance avec Axe serait purement fortuite

Article Projets

Un des poncifs de la publicité est de montrer des filles dénudées pour faire vendre. Axe va plus loin en promettant ces mêmes filles à qui utilisera ses produits (voir un blog qui recense les pubs Axe/Lynx). Ce qui revient ni plus ni moins à attribuer des pouvoirs magiques à un gel douche. Et ça marche (la pub, pas les pouvoirs). Si bien que ce succès semble faire des émules. Ainsi la communication des glaces Magnum – qui est, tout comme Axe, une marque Unilever – a-t-elle repris cet angle à la fois mystique et érotique. Avec une telle concentration de calories, il fallait sortir l’artillerie lourde.

L’agence Rouge a ainsi décliné le film en un site web, Magnum idole qui s’inspire allègrement des codes posés par Axe, le second degré en moins. Le site fait un syncrétisme caricatural de rituels mayas, incas, vaudous, de maraboutage et de cartomancie (si avec tout ça, vous n’avez pas ce que vous désirez...) avec comme fil conducteur une prêtresse ensorceleuse et sa façon très suggestive de lécher un bâtonnet glacé.

Tout est ainsi prétexte à la voir exercer son jeu de langue et c’est là, outre un voyage au Mexique à gagner, le seul intérêt du site, qui possède par ailleurs les bases d’un site de campagne virale (vidéos, envoi à un ami, goodies…). Visiblement Magnum est en train de négocier un tournant dans son marketing. Après avoir ciblé un public mature, plutôt féminin, avec des éditions limitées (les 5 sens, les 7 pêchés capitaux) et un univers teinté de sensualité, Magnum vise désormais une audience plus jeune et surtout plus masculine, tout comme Axe. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, Magnum ne s’embarrasse plus de finesse. Magnum idole serait ainsi une étape de cette évolution.
Chargement