Notre veille

Article

Midttrafik : le bus, c'est cool !

Article Conseil

Pour la plupart d'entre nous, l'autobus est un mal nécessaire, un de ces passages obligés auquels doit se plier le citadin du 21e siècle. Entre les cohues à chaque arrêt, les tickets qui fonctionnent une fois sur deux et les séances de corps à corps avec des énergumènes fleurant bon la sueur et l'alcool, je dois avouer que le bus ne fait pas partie de mes passe-temps préférés... On comprend bien pourquoi les compagnies de transport cherchent régulièrement à revaloriser l'image désenchantée du bus. Comment rendre le bus plus cool ? Nombre de publicitaires se sont cassé les dents sur cette question. Heureusement, l'agence de production audiovisuelle M2film a trouvé la réponse : le bus est déjà cool, mec!

Cette publicité pour la télévision danoise a été réalisée pour le compte de Midttrafik, un organisme danois de transport public régional, M2film n'a pas lésiné sur les moyens et s'est carrément lancé dans la parodie de bande-annonce hollywoodienne, avec narrateur à la voix grave, musique épique et ralenti à tout va. L'humour ne fait pas toujours dans la dentelle, mais il n'y a pas grand-chose à redire sur la réalisation très luxueuse qui me réconcilierait presque avec les bus...

 La diffusion sur YouTube a été  assez mouvementée. M2film a lancé la vidéo originelle, en danois et sans sous-titre, le 30 août 2012 et Midttrafik a fait de même le jour suivant : les deux vidéos cumulées ont franchi la barre du million de visionnages. Des petits malins ont alors mis en ligne deux versions sous-titrées en anglais de la vidéo le 10 et le 13 septembre, en profitant de l'occasion pour faire la pub pour leur site. M2Film a réagi en créant une vidéo doublée en anglais le 14 septembre puis une version sous-titrée le 3 octobre. Peine perdue : les vidéos officieuses ont engrangé au total 1.500.000 visionnages contre moins de 500.000 pour les vidéos officielles en anglais. La morale de l'histoire ? Quand on fait du viral, il ne suffit pas d'agir local, il faut aussi penser global !
Chargement