Notre veille

Article

Nissan revisite "Mon Petit Poney" dans son dernier spot

Article Conseil

Non non ce n'est pas une blague, il s'agit bien de poneys dans le dernier spot de Nissan au Brésil. Bon c'est en portugais mais je pense que le "Poneis malditos" est à peu près compréhensible par tout le monde : Au pire si vous avez du mal à saisir toutes les subtilités, une version sous-titrée est disponible ici. Des roues qui patinent dans la boue? Encore la faute de ces satanés poneys qui ne font pas bien leur boulot sous le capot! (Vous comprenez, ils n'aiment pas se salir ). L'idée était de mettre en avant la puissance de la Nissan Frontier, qui, avec ses 172 chevaux, n'a pas peur de braver les eaux boueuses ! Alors j'avoue première réaction en voyant ce spot : WTF ? Je me suis demandée si Nissan avait totalement craqué le temps d'une pub ou s'ils avaient signé un partenariat avec Mon Petit Poney. Mais en fait je dois bien reconnaître que ce spot me fait vraiment rire... Pourquoi ? -  J'ai un humour particulier - Quand le mec dit "Poneis malditos" on pense tous secrètement à Brandao et son "j'ai pas toucheo" -  Quand il ouvre le coffre et que c'est Poney Land, on se demande si on a loupé un épisode quelque part -  Quand on pense que la pub est finie, un poney tout mignon vient nous parler avant de se transformer en chucky version poney et nous menacer si on ne partage pas la vidéo (la sentence étant de rester coincé avec l'air de la chanson des poneys dans la tête) - Le spot s'achève sur la fameuse chanson qui reste ancrée dans notre cerveau et là on se sent un peu comme le conducteur au début du spot : "Maudits poneys" La menace a d'ailleurs dû bien fonctionner car la vidéo a déjà récolté plus de 2 millions de vues sur YouTube. La page Facebook a elle aussi suscité pas mal de commentaires. J'ai quand même encore du mal à croire à une véritable pub tant le concept est déjanté mais pourquoi pas...En tout cas le pouvoir viral de la maudite chanson est bien réel, je chante comme un poney depuis hier soir (Aidez-moi!).
Chargement