Notre veille

Article

Noms de domaine : dernières actualités!

Article

Le 30 mars dernier le registre du .tel, Telnic, a annoncé l’ouverture de l’extension aux caractères IDN (le communiqué de presse est disponible ici). La multiplication des noms de domaine en tout alphabet se poursuit donc, après les différentes ouvertures intervenues depuis le début de l’année pour le .sg, .eu, .lu et .ru notamment (voir notre précédent article). Bientôt nous pourrons accéder à un site en respectant les règles orthographiques propre à notre langue. Le .tel propose dans un premier temps l’ouverture aux langues qui suivent : Chinois, Danois, Finlandais, Allemand, Hongrois, Islandais, Japonais, Coréen, Letton, Lituanien, Norvégien, Polonais , Portugais, Russe, Espagnol et Suédois. Le registre propose également à la communauté de lui transmettre toute demande pour l’ouverture à d’autres langues, suivies par Mailclub qui d’ores et déjà propose le français comme prochaine ouverture (voir l'article à ce sujet). Contrairement à d’autres extensions, il n’y a pas de période de Sunrise. La règle premier arrivé premier servi sera donc appliquée. Du latin au russe pour le .РФ Parallèlement, le registre russe du .РФ fait 2 annonces en date du 25 mars dernier (communiqué) : - l’extension de sa période de Sunrise réservant l’enregistrement de noms et caractères cyrilliques aux titulaires de marques au 11 mai. - L’ouverture aux marques en caractères latins, qui seraient alors translittérées en cyrillique. Cette extension fait suite aux différents retours que le registre a reçu des sociétés ne répondant pas aux conditions d’enregistrement de la Sunrise. Une version mise à jour des règles d’enregistrement devrait bientôt être publiée, le calendrier mis à jour devrait également suivre. Cette ouverture est opportune pour permettre à certaines sociétés de protéger leurs marques sur cette extension, et qui n’avaient pas enregistré ces dernières en caractères cyrilliques pour des raisons d’opportunité et de stratégie probablement. Vers une stratégie de protection plus fine Ces ouvertures aux caractères IDNs, que cela soit leur support par les extensions, qu'il s'agisse de la translittération d’un label d’un alphabet à un autre, demandent une précision dans la stratégie de protection des marques sur Internet. En effet, les combinaisons se multiplient et agrandissent le terrain de jeu des cybersquatteurs. Il appartient donc aux marques d’affiner peut-être leur stratégie, pour s’assurer un périmètre de protection optimal sans que l’investissement ne soit trop lourd. La prise en compte des techniques de référencement pour augmenter la visibilité naturelle d’une marque est un premier élément de réflexion (Services conseil Vanksen). Contactez-nous.
Chargement