Notre veille

Article

Noms de domaine: Dernières actualités

Article Conseil

L'ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) a récemment remis sur le tapis la question de l'ouverture d'une extension .xxx pour les sites à caractère pornographique, un projet proposé par ICM Registry qui traînait depuis déjà quelques années. Le verdict est finalement tombé le Vendredi 25 Juin 2010, l'ICANN a validé le projet qui doit encore passer entre les mains du GAC (Governmental Advisory Committee). L'ouverture de cette extension permettra un filtrage des sites, si votre URL se termine par .xxx, vous êtes prévenu! Une initiative louable pour l'internaute ne souhaitant pas tomber par mégarde sur ce genre de sites, je pense notamment aux parents soucieux de préserver leurs enfants qui surfent de plus en plus jeunes sur le net. Mais l'extension fait polémique, notamment dans la communauté du business pornographique online. En effet, ces derniers craignent une baisse de trafic et donc de leurs revenus et surtout anticipent une forte censure sur le net qui desservirait leur business. D'autres craignent une vague de censure orchestrée par conservateurs ou religieux dans le but d'écarter tout site au contenu jugé "dérangeant", une atteinte à la liberté d'expression. Pour information, plus de 370 millions de sites pornographiques sont répertoriés sur le web, le mot "sex" est le numéro un des mots tapés dans les moteurs de recherche et représente 25% des recherches sur le net et plus de 3000$ seraient dépensés chaque seconde en pornographie sur le web. Un marché donc lucratif. Pour ma part je pense que cette extension est une bonne chose dans le sens ou elle permettra un premier moyen de filtrage (pas efficace à 100% bien sûr, car le contenu pornographique se glisse partout et notamment là où on ne l'attend pas). Néanmoins il faudra être clair sur ce qui est jugé pornographique et ce qui ne l'est pas et ne pas tomber dans une censure totale.
Chargement