Notre veille

Article

Nouveau Newsweek: un lecteur fidèle est un lecteur attentif

Article Conseil

Au faîte de sa gloire, Newsweek, le célèbre hebdomadaire d'information américain, dépassait les quatre millions d'abonnés ; aujourd'hui, il en compte moins de la moitié. Cette érosion des ventes, couplée à une baisse des revenus publicitaires, a plongé les comptes dans le rouge. Pour tenter de retrouver un second souffle, Newsweek mise sur l'économie numérique, comme en témoignent sa fusion avec le site d'informations The Daily Beast en 2010, pour former la compagnie NewsBeast, ainsi que l'arrêt de l'édition imprimée américaine (source). Toutefois, depuis 2011 et la fermeture de Newskeek.com, la revue ne disposait plus de site dédié, ses articles étant intégrés à The Daily Beast. Le nouveau site, dont la version beta a été lancée le 15 mai, arrive donc à point nommé. S'il est pour l'instant entièrement gratuit et dénué de publicité, il sera basé sur un modèle de « mur payant » (pay wall), similaire à celui de The Financial Times ou the New York Times : la souscription sera obligatoire passée la consultation d'un certain nombre d'articles. Les publicités n'auront quant à elles qu'un seul annonceur par article, avec une rotation à chaque fois qu'un nouvel utilisateur accède à l'article. Cependant, il sera certainement difficile de créer des publicités « belles, audacieuses et à fort impact », selon les mots du PDG de Newsbeast, Baba Shetty (source), sans gêner la lecture.   Avant le nouveau site, le contenu en ligne de Newsweek n'était guère distinct de celui de the Daily Beast.     Désormais, Newsweek dispose de sa propre identité visuelle.   Quatre points distinguent le site de la concurrence : - Une actualisation plus lente. Le contenu est renouvelé chaque semaine, en même temps que l'édition pour tablettes. Cela tranche nettement avec le rythme de Time, le grand rival, dont le site est actualisé quotidiennement. - Une présentation épurée. Alors que les pages d'accueil de Time et de The Daily Beast sont foisonnantes, celle de Newsweek ne comporte que quatre rubriques et un nombre restreint d'articles. - Une iconographie riche. Des illustrations imposantes introduisent les articles et parsèment les textes les plus longs. La place accordée à l'image rappelle que Newsweek a en partie bâti sa réputation sur la qualité de ses photo-reportages. - La lecture linéaire facilitée. La progression s'effectue en sens unique, du haut vers le bas, et le regard n'est pas distrait par des bordures remplies de publicités ou des liens hypertextes. Grâce à ce site, Newsbeast éclaircit sa stratégie en ligne : à Newsweek les articles de fond, à The Daily Beast le créneau de l'information rapide. L'importance accordée à l'immersion du lecteur est dans l'air du temps : par exemple, the New York Times a déjà expérimenté un format d'article proche de celui de Newsweek et la nouvelle maquette de son site, encore en chantier, vise justement à aérer la présentation pour rendre la lecture plus agréable.
Chargement