Notre veille

Article

Primaires Citoyenne, l'inéluctable montée de Montebourg au sein des réseaux sociaux

Article E-réputation

Et si l’on pouvait prédire les résultats d’une élection dans les volumes des conversations sur les médias sociaux ? Rappellez vous en 2005, le non au référendum sur la constitution européenne était préssentie sur le web mais pas dans les sondages* : Il est toujours plus évident de se prononcer à posteriori, mais il suffit de jeter un oeil au graphique ci-dessous pour se rendre compte que si les volumes de conversations permettaient de prédire le score d’un candidat, nous aurions pu affirmer dès la semaine dernière que Montebourg serait loin devant Royal. Dans le détail, les chiffres donnent plusieurs enseignements sur la montée de Montebourg Temps 1 : Au soir du premier débat télévisé : Montebourg est un candidat du deuxième groupe, un cran derrière le trio Hollande-Aubry-Royal en part de voix générée par les internautes. Temps 2 : Entre les deux débats : Le deuxième débat télévisé change la donne, Montebourg fait presque jeu égal avec Ségolène, dans les chiffres, proportionnellement, on parle plus de lui, au détriment de François Hollande et des autres candidats du trio de tête. Temps 3 : Troisième débat et élections : Le troisième débat télévisé vient confirmer la tendance, Montebourg fait plus parler que Royal et bénéficie d’une augmentation forte du volume de citations par semaine (+150%). Que se passe-t-il si l’on compare les volumes de citations des candidats sur les médias sociaux (*sites d’information exclus) durant les derniers jours à ceux des résultats de l'élection ? Arnaud Montebourg et Segolène Royal partage tous les deux des part de voix sur les médias sociaux (*web conversationel, hors sites d'informations) plus importante que la part de voix dans les suffrages des votes de dimanche dernier. Toutefois Arnaud Montebourg est devant Segolène Royal (respectivement 25% et 14%) et cette avance, elle, s’est traduit dans les urnes. Quelles conclusions tirer de ces chiffres ? Les médias sociaux et les volumes de conversations reflètent une tendance qui se traduit dans les urnes. Dès lors, rendez-vous dans quelques jours pour de nouveaux éléments de réponse avec le résultat du second tour. Lien vers les données
Chargement