Notre veille

Article

Pringles en embuscade à Wimbledon

Article Projets

Comment associer sa marque à un évènement sportif sans contrat de sponsoring ni partenariat? Par le marketing sauvage par exemple ! Près de 24 000 tubes de Pringles ont été distribués aux spectateurs le mercredi 1er juillet, en dehors de Wimbledon All England Club, dans le cadre d'une stratégie de ambush marketing imaginée par l'agence Touch pour Procter & Gamble. Le produit, au packaging distinctif, qui ressemble déjà aux tubes contenant les balles de tennis, coloré en vert et orné du slogan "These are not tennis balls!" s'insinue donc auprès de milliers de spectateurs et s'offre une entrée remarquée (et "tolérée") au cœur de l'évènement. Rappelons toutefois que la marque prenait le risque de voir ses produits contraints de rester en dehors du stade, ce qui est normalement le cas des sponsors non officiels. Les évènements sportifs semblent se prêter particulièrement aux opérations d'ambush marketing. Rappelez-vous de l'opération mise en place par Dim lors de la coupe du monde de Rugby, dont nous avions parlé sur ce blog. Afin de renforcer l'opération et de ne pas s'arrêter en si bon chemin, des "sosies" de légendes du tennis, y compris Roger Federer et Björn Borg, ont été rejoints par un Sir Cliff Richard pour attirer un peu plus l'attention. L'opération a bénéficié d'une couverture conséquente sur les ondes de Radio 1, dans le Daily Telegraph, le Daily Mail et le Washington Business Journal et l'évènement a été salué et qualifié de "fantastique, bien pensé et bien exécuté" par un porte-parole de Procter & Gamble.
Chargement