Notre veille

Article

Quand Alzheimer se met au digital

Article Conseil

Alzheimer, cette maladie qui efface la mémoire... et pas seulement celle des malades ! Nos sociétés oublient trop souvent son existence, qui peut pourtant toucher n'importe qui à n'importe quel moment. Il est donc nécessaire de faire de la prévention, pour que chacun puisse faire des tests afin d'être pris en charge le plus tôt possible, mais aussi et surtout afin de financer la recherche, la maladie n'ayant à ce jour pas encore de traitement connu. D'autant plus que d'ici 2050, elle pourrait toucher une personne sur 85 ! Quel meilleur moyen, alors, que le digital pour toucher nos populations surconnectées et espérer capter quelques secondes d'attention ? "Alz", le jeu vidéo minimaliste Le jeu vidéo "Alz", étant plutôt un court-métrage d'animation interactif, permet l'espace d'une poignée de minutes de s'immerger dans la peau d'un personnage souffrant de la maladie d'Alzheimer. Point de chiffres ou de faits à savoir sur la maladie d'Alzheimer ici. Non, l'univers du jeu, dé-personnifié au possible avec des visages effacés, rend de façon magistrale la réalité du quotidien de ces gens à mesure que le personnage nous conte ses pensées et que nous traversons avec lui les scènes et les environnements, se dérobant et s'effaçant autour de lui. Ce jeu est l'oeuvre d'un étudiant, Dylan Carter, qui l'a réalisé lors du Newgrounds Stencyl Jam 2014, un concours de création de jeux vidéo avec le logiciel Stencyl, donnant la possibilité de créer facilement des jeux sans savoir programmer. Ici, l'ambiance visuelle et musicale ainsi que cette façon poétique de reproduire un petit bout de vie d'un malade d'Alzheimer, permettent une vraie prise de conscience de ce que cela représente d'être atteint de cette pathologie et pousse véritablement à l'action.  The Alzheimer's Facebook Timeline Experience, quand sensibilisation rime avec viralisation Alzheimer Nederland, l'association de sensibilisation et recherche sur la maladie d'Alzheimer aux Pays-Bas, a lancé en janvier 2014 une expérience digitale originale pour sensibiliser efficacement les internautes à la maladie d'Alzheimer. L'association a créé de faux événements Facebook, n'ayant jamais eu lieu, en partenariat avec de grands festivals néerlandais pour rendre l'opération plus crédible, et a posté des photos de ces événements. Ces photos étaient retouchées pour y ajouter des influenceurs qui étaient taggués sur Facebook dans ces photos. Ces derniers, n'ayant pas souvenir d'avoir participé à cet événement sont perplexes devant le cliché où ils apparaissent et sont taggués : ils viennent de vivre un moment que les malades d'Alzheimer vivent quotidiennement, ne pas se souvenir d'événements récents. Ces influenceurs ont ensuite relayé leur expérience auprès de leurs publics et chaque internaute était invité à aller sur le site créé à l'occasion de la campagne pour poster une photo d'un ami, qui sera publiée dans l'un des événements, afin de le tagguer et de lui faire vivre l'expérience. Cette campagne digitale très bien pensée et véritablement originale permet une réelle sensibilisation à Alzheimer auprès d'un public qui n'est pas confronté à ce type de message habituellement. Chapeau bas. "Snapzheimer", l'expérience éphémère sur Snapchat La fondation Médéric Alzheimer a lancé très récemment la campagne "Snapzheimer". Celle-ci utilise intelligemment l'application Snapchat, très en vogue en ce moment, chez les jeunes particulièrement. L'application permet d'envoyer des photos qui sont effacées au bout d'un certain laps de temps, de 1 à 10 secondes. Difficile ici de ne pas voir le parallèle évident avec la maladie d'Alzheimer ! Lors de la campagne, 900 000 utilisateurs du réseau social vont recevoir une photo, qui va progressivement s'effacer pour laisser apparaître une phrase choc pour sensibiliser l'internaute à propos d'Alzheimer, avant de disparaître définitivement au bout de 10 secondes. Le concret de l'expérience permet une prise de conscience immédiate de l'utilisateur face à la réalité de la maladie. Le dispositif compte sur la puissance des mots et phrases choisies pour interpeller son public, ceci étant notamment illustré par le slogan de l'opération : "Des souvenirs qui s’effacent en dix secondes, c’est drôle… Sauf quand ça devient votre réalité". Avec une estimation en 2020 à 1 français sur 4 atteint par la maladie parmi les plus de 85 ans, ces initiatives s'avèrent nécessaires et plus que bienvenues pour qu'une véritable prise de conscience se fasse dans l'opinion publique afin de soutenir la recherche. Ne perdez plus un instant pour en savoir plus.   En bonus : un site exceptionnel édité par la Fondation pour la Recherche Médicale et nommé "site of the day" par le prestigieux Favourite Website Awards, permettant d'ajouter et consulter les souvenirs déposés sous forme d'images (Facebook, Instagram ou depuis le disque dur). Le site disparaît progressivement s'il n'y a pas de partages et s'il n'est pas alimenté en souvenirs. Branchez vos écouteurs et laissez vous transporter par l'ambiance de ce site.
Chargement